Montpellier : " Le plus gros challenge " de Jake White

le
0
Montpellier : " Le plus gros challenge " de Jake White
Montpellier : " Le plus gros challenge " de Jake White
Après la mise à pied ce lundi de Fabien Galthié, le MHR est désormais dirigé par le Sud-Africain Jake White. L'ancien sélectionneur champion du monde en 2007 avec l'Afrique du Sud a délivré ses premières impressions sur le site officiel du Montpellier Hérault Rugby.

En difficulté depuis le début de saison, le Montpellier Hérault Rugby (8eme du Top 14) a fait appel à Jake White (51 ans), l'ancien sélectionneur champion du monde avec les Springboks en 2007. Le nouveau boss du MHR s'est confié sur le site officiel du club héraultais. Il justifie son arrivée comme n'étant pas préméditée. « Nous avons échangé avec Ben Mowen (le troisième ligne australien du MHR, ndrl) puis nous ne nous sommes plus reparlés jusqu'à ce que Montpellier traverse une crise... Il faut bien comprendre que mon arrivée n'est pas calculée de longue date mais que c'est une réaction qui découle d'un contexte bien particulier. » Jake White poursuit sur son rôle au sein du MHR : « Le Président souhaitait que je vienne en tant que consultant afin d'épauler le staff actuel. Il pensait qu'il serait peut-être bien qu'une personne extérieure arrive au club. Mon rôle aujourd'hui est d'aider le club et d'avoir une vision à long terme. » 

« En terre inconnue »

 L'ancien sélectionneur évoque ensuite ses méthodes et le discours tenu face aux joueurs, lui qui est décrit comme pragmatique « Le discours que j'ai tenu est simple. Quand il y a des changements, cela amène forcément des incertitudes et du stress. J'ai voulu qu'ils sachent que si c'est dur pour eux, ça l'est aussi pour moi. Je n'ai jamais vécu en France, je ne parle pas la langue, je suis en terre inconnue... Ce que j'ai dit c'est que tout le monde, aujourd'hui, doit jouer sa partition et tenir le rôle qui lui a été attribué initialement. Le plus important maintenant c'est de ne plus regarder en arrière et de se concentrer sur l'avenir ». Enfin, l'entraineur sud-africain, ne cache pas ses peurs face au défi proposé, lui qui n'a que six mois pour remettre à flot cette équipe de Montpellier « Ce que je vais dire n'est pas arrogant mais malgré toutes les réussites qui ont jalonné mon parcours, cette aventure est le plus gros challenge que j'ai eu à relever. C'est d'autant plus difficile que j'arrive en plein milieu de la saison. Je suis complètement sorti de ma zone de confort, j'ai beaucoup plus de mal à faire passer mon message car il y a la barrière de la langue mais c'est pour moi un privilège d'être ici. Je suis très honoré d'être ici, au contact de cette équipe talentueuse. Les joueurs sont gâtés. Ils ont tout à portée de main et je suis ravi, vraiment. »

Premier élément de réponse ce samedi face à Toulon à 16h35 (15eme journée de Top 14) à l'Altrad Stadium.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant