Montpellier : Hantz reste modéré sur l'arbitrage vidéo

le
0
Montpellier : Hantz reste modéré sur l'arbitrage vidéo
Montpellier : Hantz reste modéré sur l'arbitrage vidéo

Interrogé sur la décision de la FIFA d'expérimenter l'arbitrage vidéo la saison prochaine, Frédéric Hantz, l'entraîneur de Montpellier, s'est montré mitigé quant à cette révolution.

La saison prochaine, la FIFA a décidé d’expérimenter l’arbitrage vidéo dans un cadre bien défini. Une victoire pour les défenseurs des recours aux nouvelles technologies, mais un recul pour ceux qui ne veulent pas défaire le lien humain que possède aujourd’hui le football avec ses arbitres. Interrogé sur le sujet samedi soir, après le match nul de Montpellier à Paris (0-0, 29eme journée de Ligue 1), Frédéric Hantz s’est placé entre ces deux positions, et s’est montré assez modéré. « Il faut quand même faire attention, prévient d’emblée l’entraîneur du MHSC. Il faut quand même faire confiance aux hommes de terrain. Je trouve que l’arbitrage français s’est beaucoup amélioré, notamment les assistants. Le hors-jeu, c’est impossible à juger, et il y a de moins en moins d’erreurs. »

« Il y a des situations inadaptées à la vidéo »

Pour l’ancien coach de Bastia et de Sochaux, le recours à la vidéo doit rester possible dans un cadre bien précis, afin de ne pas dénaturer le jeu, ce qu’a toujours craint publiquement Michel Platini, fervent opposant à ce système. « La vidéo doit être une aide. La difficulté c’est de savoir comment l’adapter pour ne pas perdre de temps. Il y a des situations inadaptées à la vidéo. Mais qu’il y ait cette ouverture de la part du board est une bonne chose. Mais il faut faire attention à ne pas aller trop vite. La goal-line technology est un premier bon pas, il y aura d’autres pas à faire, c’est en train d’être le cas, mais il faudra aller doucement », estime Frédéric Hantz.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant