Montpellier dompte le leader.

le
0
Montpellier dompte le leader.
Montpellier dompte le leader.

Dans une actualité plus qu'agitée, Marseille est tombé à Montpellier (2-1). Pour le premier match de Ligue 1 de la nouvelle année, les locaux sont apparus transcendés par leur retour à la Mosson et ont tenu tête au leader. L'OM lâche des points et met sa première place en péril.


Montpellier - OM
(2-1)

K. Bérigaud (36'), P. Lasne (63') pour Montpellier , B. Omrani (69') pour Marseille.


Montpellier peut remercier Kevin Bérigaud. L'attaquant français a donné la victoire à son équipe grâce à but splendide, à la suite d'une confusion. Alors qu'il a le ballon dans le camp opposé, Dja DjéDjé se retrouve au sol face à deux adversaires. En se relevant, le latéral marseillais se fait écraser la main par les crampons adverses. L'ancien Parisien reste au sol mais l'arbitre laisse le jeu se poursuivre. Les joueurs de Roland Courbis en profitent pour récupérer le ballon et se porter vers l'avant. Servi par Paul Laisne, Bérigaud arrive lancé à l'entrée de la surface et contrôle le ballon du pied droit avant d'enchaîner avec une frappe du gauche à mi-hauteur qui vient tromper Steve Mandanda. 1-0. L'ancien Eviannais a inscrit son deuxième pion de la saison et permet à son équipe de prendre un avantage qu'il ne lâchera pas. Surtout, il vient récompenser une équipe transformée. Joueuse, offensive et cohérente, ce Montpellier peut nourrir des espoirs d'Europe légitimes pour le reste de la saison.
Du rythme et de l'envie
Le début du match est assez ouvert avec un bon pressing de la part des deux équipes. Avec le même onze que lors de la déconvenue contre Grenoble, les Marseillais prennent d'abord le dessus grâce à leur supériorité technique. A l'image de Batshuayi, les Olympiens sont à l'aise avec le ballon et ont le contrôle du cuir, sans toutefois se montrer véritablement dangereux. Mais après un bon début de match, Thauvin s'efface peu à peu pour rejoindre Payet et Gignac dans le clan des portés disparus. En face, les locaux sont morts-de-faim et font de plus en plus mal à l'OM. A plusieurs reprises, le cuir se balade dans la surface de Mandanda sans parvenir à être repris par un Montpelliérain. Il faudra attendre la 36ème minute et l'éclair de Kevin Bérigaud pour que le MHSC soit récompensé. Une ouverture du score logique à la vue de la débauche d'énergie et des efforts fournis par les...








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant