Montpellier : des parents d'élèves réclament plus de «mixité sociale»

le
1
Montpellier : des parents d'élèves réclament plus de «mixité sociale»
Montpellier : des parents d'élèves réclament plus de «mixité sociale»

Les parents d'élèves seront reçus ce mercredi par l'inspection académique de l'Hérault et ils veulent des réponses. Depuis plus de deux mois, ils sont mobilisés pour réclamer plus de «mixité sociale» dans quatre établissements scolaires de Montpellier, qu'ils jugent en manque «de petits blonds», comme ils le confiaient à RMC/BFM TV le 12 mai dernier. 

Depuis deux semaines, ces parents, surtout des mères de famille, ont décidé de passer la vitesse supérieure en cadenassant l'accès aux deux écoles élémentaires et maternelles concernées, privant environ 600 élèves de cours. Mardi, des dizaines de mères ont décidé de se rendre en centre-ville de Montpellier pour manifester, comme le rapporte France 3 Languedoc-Roussilon. 

VIDEO. Le combat des parents d'élèves pour davantage de mixité

«Il y a un manque de mixité ethnique mais surtout un manque de mixité sociale», expliquait Fouzia Oumoussa, maman d'un élève de CP, il y a plusieurs jours. Les parents sont en fait opposés à la nouvelle carte scolaire, qui prévoit que les élèves de l'école le Petit Bard, qui souffre déjà de manque de mixité selon elle, se retrouvent tous dans le même collège. 

«Une démarche fabuleuse» selon une enseignante

«La plupart des collégiens de Las Cazes (NDLR : le collège) viennent déjà du Petit Bard : ici on ne trouve pas de Marocains d'origine qui soient cadres ou avocats. Ici, l'ascenseur social ne fonctionne pas, on est dans un système de castes dont nous ne voulons plus», insistait cette mère d'élève, soutenue par les enseignants de l'école concernée. 

«Je trouve cette démarche fabuleuse. On n'a de cesse de parler du manque de mixité en France. Manuels Valls parle de la ghettoïsation des quartiers populaires. Alors pourquoi ne pas agir, c'est tout ce que demandent les parents ?», lançait l'une des enseignantes, sous couvert d'anonymat. 

Enfin, même un responsable politique, le patron du PRG en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 2826frai le vendredi 22 mai 2015 à 18:00

    la mixité, c'est sexuel cela n'est pas autre chose .