Montpellier - Bordeaux-Bègles : Le MHR d'une courte tête

le
0

Le MHR a battu Bordeaux-Bègles au terme d'un match sans grandes envolées (19-16). Montpellier a bien digéré sa victoire en Challenge Cup et se qualifie pour les phases finales. Le bonus défensif permet à l'UBB d'être septième à un point de Castres et de croire encore aux phases finales.

Le debrief

Le début de match était assez équilibré à l’Altrad Stadium. Les Montpelliérains et les Bordelais se sont répondus durant les dix premières minutes sans pour autant concrétiser leurs actions. C’est donc par le pied que cette mi-temps s’est jouée. Dimitri Catrakilis a ouvert le score à la–eme minute après une faute de l’UBB dans un maul. Mais les Bordelais ont tout de suite voulu répondre, et ce, par le jeu. Steven Kitshoff est allé marquer le premier essai de la partie. Mais M. Raynal l’a refusé pour un jeu au sol de Luke Braid qui avait ensuite donné à son pilier. Une faute dommageable surtout que côté montpelliérain le pragmatisme était de mise. Dimitri Catrakilis a doublé puis triplé la mise portant l’avance des locaux à neuf points. L’ambition bordelaise a enfin payé peut avant la mi-temps mais par le pied là encore. Simon Hickey a inscrit les premiers points de l’UBB. Les locaux ont dominé tout en puissance pour mener de six points les visiteurs pourtant ambitieux dans le jeu (9-3). Toujours dans son style caractéristique, le MHR a continué au retour des vestiaires à s’appuyer sur la puissance de ses avants. Pour arrêter Jannie du Plessis, Julien Ledevedec n’avait d’autres solutions que de commettre un plaquage haut. Sanction immédiate avec trois points signés Catrakilis. Pourtant malmenés, les Bordelais ont donné un véritable coup de poignard aux locaux en contre. Baptiste Serin a récupéré un ballon dans son camp et a tapé un coup de pied rasant à suivre. Le demi de mêlée a été plus rapide sur un sprint de 50 mètres pour marquer cette fois-ci le premier essai de la partie. Le demi de mêlée a été capable de jouer de malice pour obtenir une pénalité dans la foulée. Simon Hickey n’a pas tremblé et les Bordelais sont passés pour la première fois en tête. Le demi d'ouverture de l'UBB a manqué une pénalité puis un drop, des points qui vont coûter chers aux visiteurs. En mêlée, l’UBB a pris le dessus avec la rentrée de Sébastien Taofifénua. Mais le MHR s’est comme souvent ressaisi grâce à sa puissance. Sur un maul pénétrant, Bismarck du Plessis a permis à son équipe de reprendre le contrôle du match. Montpellier a cru sceller l’issue de la rencontre avec un essai de Jesse Mogg. Mais M. Raynal le refusa pour un coup de coude au début de l’action de Bismarck du Plessis. Le talonneur a écopé d’un carton jaune logique. Mais le MHR a bien géré en infériorité numérique et s’impose au bout du suspense (19-16). Les Cistes ne reprennent pas leur deuxième place chipée par les Toulonnais mais sont qualifiés pour les phases finales. Avec ce point de bonus défensif, l’UBB limite la casse mais peut nourrir quelques regrets.

Le joueur qui a crevé l’écran

DU PLESSIS a été impressionnant. Ballon en main, il a constamment mis les Bordelais sur le reculoir. Derrière le maul inarrêtable des Cistes, il a inscrit le seul essai de son équipe. Le talonneur a été bon en défense et sa présence dans les rucks fait de lui un véritable poison. Point noir néanmoins en fin de match, il a écopé d’un carton jaune sur une charge avec le coude en avant.

Le tweet qui nous a fait rigoler

La phrase à chaud à retenir

« On va savourer cette victoire car ça a été très compliqué. Après la victoire en Challenge Cup, on se devait de gagner pour se remettre dans le Top 14. C’est chose faite. Nous aurons le temps de se projeter sur le match contre Toulon. » (Benoît Paillaugue - Montpellier, au micro de Canal +)

La stat dont on se souviendra

6. Les Bordelais n’ont manqué que six plaquages face aux Montpelliérains.

Les joueurs à la loupe

Montpellier >>> LIEBENBERG a été un vrai poison dans les rucks avec plusieurs ballons récupérés à mettre à son actif. SPIES, son compère en troisième ligne, a été très efficace ballon en main. En plus de sa puissance, il a su faire parler sa technique. CATRAKILIS a été efficace face aux perches avec 14 points marqués et un 5 sur 6. MOGG a également été l’auteur d’une belle partition. Bordeaux-Bègles >>> SERIN a réalisé une bonne partie que ce soit en défense ou en attaque il a souvent fait les bons choix. Il a inscrit un essai plein d’intelligence et de vitesse. MADAULE a été ô combien précieux dans son activité et dans ses prises de balles en touche. TAOFIFENUA a réalisé une belle rentrée en remettant la mêlée bordelaise à flot. BRAID a été très actif.  

La feuille de match

TOP 14 (24eme journée) / MONTPELLIER – BORDEAUX-BEGLES : 19-16

ALTRAD STADIUM (14 000 spectateurs environ) Temps sec - Pelouse correcte Arbitre : M. Raynal Essais : B. du Plessis (64eme) pour Montpellier – Serin (48eme) pour Bordeaux-Bègles Transformations : Catrakilis (64eme) pour Montpellier – Hickey (48eme) pour Bordeaux-Bègles Pénalités : Catrakilis (13eme, 19eme, 31eme et 44eme) pour Montpellier – Hickey (39eme, 53eme et 62eme) pour Bordeaux-Bègles Drops : Aucun Carton jaune : B. du Plessis (72eme) pour Montpellier Cartons rouges : Aucun Montpellier Mogg – Nagusa, Tuitavake, Steyn, O’Connor – (o) Catrakilis, (m) Paillaugue – Liebenberg, Spies, Ouedraogo (cap) – Willemse, Jac. du Plessis – Jan. du Plessis, B. du Plessis, Nariashvili. Entraîneur : M. White Bordeaux-Bègles Ducuing – Ashley Cooper, Dubié, Rey, Connor – (o) Hickey, (m) Serin – Braid, Goujon, Madaule – Marais, Ledevedec – Gomez Kodela, Maynadier, Kitshoff. Entraîneur : R. Ibañez
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant