Montpellier : Belhanda manque à Nicollin

le
0
Montpellier : Belhanda manque à Nicollin
Montpellier : Belhanda manque à Nicollin

Comme pour toute son équipe - « Avec l'effectif qu'on avait, on aurait dû se qualifier pour l'Europa League. En championnat, on aurait dû finir cinquième ou sixième » - Louis Nicollin ne s'était pas montré très tendre la saison dernière avec Younès Belhanda, il est vrai un ton en deçà de son véritable niveau. Mais le départ de l'international marocain, parti depuis au Dynamo Kiev, n'est pas si facile à digérer. Le président de Montpellier avoue sans se cacher que son ancien meneur de jeu lui manque. « Sans Belhanda, l'équipe de la Paillade n'est pas la même. Les autres qui sont partis, ce n'est pas grave, mais Belhanda nous manque quand même », a reconnu « Loulou » sur RMC mercredi.

Cabella pour faire oublier Belhanda

Nicollin a vendu Belhanda pour la somme de 7,5 millions d'euros au club ukrainien pendant le Mercato. Il pense qu'il aurait pu mieux le vendre encore (ndlr : Il en avait demandé 15 M?) mais sait qu'il ne pouvait faire autrement que de se séparer de l'un de ses meilleurs joueurs étant donné le contexte. « On ne fait pas la Ligue des Champions et il fallait bien rentrer des sous et c'était le seul qui pouvait nous faire rentrer de l'argent. » En l'absence de Belhanda, l'emblématique président du MHSC compte sur Rémy Cabella pour prendre le relais du mieux possible. « J'espère que le jeune Cabella va prendre la place et que ça va marcher. Mais qu'est-ce qu'ils lui mettent dans les gencives ! Contre Sochaux, ils l'ont défoncé. Avec ses dribbles et ses roulettes, si je jouais derrière, ça m'énerverait aussi ! »

Jebbour, inconnu pour Loulou

Grand connaisseur du football, Louis Nicollin avait décelé des lacunes en défense depuis le début de la préparation. Pour tenter de les combler, Jean Fernandez, « vraiment impliqué dans le club » dixit son président, a reçu dernièrement le renfort de l'ancien Rennais Yassine Jebbour. Un joueur dont le nom ne disait rien à Nicollin. « La cellule de recrutement s'aperçoit maintenant qu'il faut un arrière. C'est réglé. On a pris Jebbour. Honnêtement, je ne le connaissais pas. Ils nous l'ont donné pour pas grand-chose, je ne sais pas s'il est si bon comme ça. » L'homme fort du club héraultais aura rapidement l'occasion de se faire son opinion.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant