Montmartre veut mieux sélectionner les artistes

le
0
Pour avoir un emplacement autour de la place du Tertre, les peintres devront prouver leur talent.

Les places sont chères: autour de 280 euros de redevance annuelle. Mais surtout rares. Pour décrocher l'un des 149 emplacements situés sur la très fréquentée place du Tertre, les peintres et autres caricaturistes doivent s'armer de patience. Seuls 298 artistes ont l'autorisation de se partager l'espace, où affluent entre dix et quatorze millions de visiteurs par an. L'aubaine fait des envieux. Et attire forcément une concurrence déloyale. «Nous, les peintres, nous sommes des faire-valoir entourés des marchands du temple avec ces boutiques qui vendent du vent, râle un artiste présent depuis trente ans. Des gens photographient nos œuvres et les font reproduire à grande échelle en Chine, pour les proposer dix fois moins cher. C'est une sorte de mafia.» La ville de Dafen, spécialisée dans la production picturale, fournit plus de la moitié des œuvres vendues aux alentours de la place! Selon une autre artiste assermentée, certains font des dessins à l'ordinate

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant