Montebourg veut limiter les suppressions de postes à La Redoute

le
2
ARNAUD MONTEBOURG VEUT LIMITER LE NOMBRE DE SUPPRESSIONS DE POSTES À LA REDOUTE
ARNAUD MONTEBOURG VEUT LIMITER LE NOMBRE DE SUPPRESSIONS DE POSTES À LA REDOUTE

PARIS (Reuters) - Le gouvernement veut limiter les suppressions de postes prévues dans le cadre d'un plan de cession de La Redoute par Kering, a déclaré mercredi le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg.

Selon la CFDT, la cession du groupe de vente à distance s'accompagnerait d'environ 700 suppressions de postes, ce que Kering n'a pas confirmé.

"Nous souhaitons obtenir des précisions de la part de l'actionnaire sur son projet industriel visant à la cession à des fonds d'investissement ou des industriels supposés de La Redoute", a dit Arnaud Montebourg lors de la séance des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale.

"Nous souhaitons obtenir une évolution des décisions sur les destructions de postes et nous souhaitons également obtenir des précisions de la part de l'actionnaire, M. Pinault, sur les compensations qu'il est prêt à adresser aux territoires, aux personnes qui sont concernées", a-t-il ajouté.

La Redoute emploie 2.500 personnes, dont 1.300 dans les opérations logistiques et 1.200 au sein de son siège de Roubaix. L'entreprise a été pénalisée par des outils logistiques et informatiques vieillissants et a mal négocié le virage du e-commerce. Elle employait encore quelque 5.000 salariés en 2008, avant de faire l'objet de plusieurs plans de restructuration.

La Redoute est le dernier actif de distribution de Kering, qui s'est recentré sur le luxe et la mode sportive.

Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jfvl le mercredi 30 oct 2013 à 18:33

    Le matamore a parlé !

  • gilardi9 le mercredi 30 oct 2013 à 17:33

    Il fait ça à chaque fois. Résultat des course : zéro action, zéro résultat.