Montebourg veut créer la «marque France»

le
0
L'Hexagone figure comme une «puissance fragilisée» qui inspire le doute quant à sa capacité à profiter de la mondialisation.

Faut-il voir le verre à moitié plein ou à moitié vide? A lire le palmarès, divulgué ce mercredi matin, des pays en fonction de leur image et de leur capacité à tirer profit de la mondialisation, on serait tenté, à propos de la France, de le voir à moitié vide.

A l'initiative de W & Cie/Havas Design +, avec l'aide du cabinet de conseil Ernst & Young, cette étude, menée au début de l'été dernier par l'institut Harris auprès d'un millier de leaders économiques et leaders d'opinion internationaux, a pour ambition d'évaluer le capital immatériel (image, réputation) des 26 pays les plus importants du monde. Elle n'est guère flatteuse pour notre pays. Un coup dur de plus après la perte du triple A de Moody's .

La France est tout de même classée au 7è rang en «image instantanée» derrière l'Allemagne, le Canada, la Suède, la S...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant