Montebourg tente de rassurer les salariés de Rio Tinto en Savoie

le
0
Le ministre du Redressement productif a confirmé que le repreneur potentiel de l'usine de Saint-Jean de Maurienne était le groupe allemand Trimet, avec lequel Rio Tinto est entré en négociations exclusives.

Les salariés de l'usine Rio Tinto de Saint-Jean de Maurienne, en Savoie, sont restés sur leur faim. Ils attendaient, sous la pluie, des informations sur le processus de vente de leur usine après la visite effectuée par Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, et Thierry Repentin, ministre des Affaires européennes mais également élu de Savoie, sur le site vendredi. «Nous avons la chance d'avoir un repreneur potentiel, mais si les négociations ont commencé, elles ne sont pas achevées», a prudemment expliqué Arnaud Montebourg. Le ministre a confirmé que ce repreneur potentiel était le groupe allemand Trimet, avec lequel Rio Tinto est entré en négociations exclusives.

Ce repreneur répond aux trois caractéristiques recherchées par le gouvern...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant