Montebourg se lance dans la primaire persuadé de "la gagner"

le
2
Arnaud Montebourg est donné gagnant face à François Hollande dans un sondage paru lundi 3 octobre.
Arnaud Montebourg est donné gagnant face à François Hollande dans un sondage paru lundi 3 octobre.

Arnaud Montebourg a donc décidé de mettre fin dimanche soir au vrai-faux suspense autour de sa participation à la primaire de la gauche. Le sondage BVA paru dès lundi matin dans la presse régionale confirme qu'une victoire de l'ancien ministre de l'Économie est possible lors de ce scrutin qui doit se dérouler les 22 et 29 janvier prochain. Au second tour, dans l'hypothèse où il se retrouverait face à François Hollande, il l'emporterait avec 52 % des voix. « Le seul événement de la primaire, c'est Montebourg. On y va parce qu'on sait qu'on va gagner », nous lâchait dimanche son bras droit François Kalfon.

De fait, la candidature de Benoît Hamon, ancien ministre de l'Éducation nationale désormais opposé à la politique du chef de l'État, crédité de 14 % au premier tour, assure au chantre de la démondialisation, du made in France et de la VIe République un bon report de voix alors que François Hollande disposerait de peu de réserves. Dans l'équipe d'Arnaud Montebourg, on faisait son miel d'une petite phrase que le Premier ministre Manuel Valls a glissée à des proches députés qu'il a reçus samedi à Matignon : « Cambadélis est fou d'avoir fait la primaire, Montebourg va la gagner. »

Une vingtaine de meetings

L'ancien patron de Bercy, qui se revendique comme « un citoyen ordinaire » depuis qu'il n'a plus de mandat, n'a en tout cas pas perdu son savoir-faire en matière de campagne. Déjà...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 2 mois

    pov type !!!!

  • masson33 il y a 2 mois

    Il a surtout besoin d'argent pour continuer à brasser de l'air...