Montebourg se calme pour mieux rebondir

le
0
Le ministre du Redressement productif a toujours le verbe haut. Mais il évite les déclarations tonitruantes.

Arnaud Montebourg version 2013 est arrivé. Bien sûr, il a toujours le verbe haut. Mais il évite désormais les déclarations tonitruantes. Il fait même l'éloge de François Hollande, son ex-concurrent à la primaire socialiste, avec lequel il affirme avoir «une relation de sincérité». Et il ménage aussi Jean-Marc Ayrault, qui l'avait pourtant sévèrement recadré fin 2012 sur le dossier de Florange. Jeudi soir, sur le plateau de l'émission de France 2 «Des paroles et des actes», le ministre du Redressement productif a joué les bons élèves du gouvernement. «Je travaille à la réussite collective!»

Montebourg a-t-il compris qu'il ne servait à rien d'élever systématiquement la voix face à l'avalanche de plans sociaux? A-t-il mesuré à quel point ses positions sur Florange en avaient agacé plus d'un au gouvernement? Sans aucun doute. D'ailleurs, le discours...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant