Montebourg, le choix impossible

le
0
Après avoir créé la surprise pendant la primaire socialiste de dimanche, Arnaud Montebourg doit communiquer sa décision.

Après avoir exposé ses doléances, ses critiques, ses exigences et ses conseils, Arnaud Montebourg attend devant sa boîte aux lettres. Mardi, il avait adressé un courrier aux deux finalistes de la primaire, François Hollande et Martine Aubry, en leur demandant une réponse écrite avant de prendre position pour l'un ou l'autre. «J'en suis convaincu, aucune victoire de la gauche face à Nicolas Sarkozy n'est envisageable» sans le programme qu'il propose, assure-t-il en citant le contrôle du système bancaire, le protectionnisme européen ou la VI e  République. Pourtant ni Hollande ni Aubry ne se sont précipités pour répondre… Mais ils devraient s'exécuter quand même.

À force de se hausser du col, le député de Saône-et-Loire, fort de ses 17%, a agacé. Hollande n'a pas apprécié d'être qualifié «d'impétrant». «Je ne me présente pas dans un concours devant un jury, ce qui relève souvent des impétrants», a-t-il déclaré mardi. «Je fournirai les réponse

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant