Montebourg, l'ultime espoir des frondeurs

le
1
Arnaud Montebourg, idole des caméras et des chaînes d'info !
Arnaud Montebourg, idole des caméras et des chaînes d'info !

Arnaud Montebourg est de retour ! Redevenu un « citoyen engagé » depuis qu'il a été remercié par le gouvernement, le socialiste, équipé de ses chaussures de randonnée, a gravi lundi le mont Beuvray (Bourgogne-Franche-Comté. Les députés frondeurs Laurent Baumel, Christian Paul (Nièvre) et Philippe Baumel et sa compagne Aurélie Filippetti accompagnaient son ascension dans ce lieu mythique où Vercingétorix fut proclamé chef des gaulles coalisées. Outre sa garde rapprochée, un cortège d'environ 300 personnes dont près de 50 journalistes le suivait de près. Ce rendez-vous politique intervenait quelques jours après un passage remarqué sur France 2 la semaine dernière.

Après une ascension d'une quarantaine de minutes, les députés locaux Philippe Baumel et Christian Paul ont ouvert le bal des discours. Puis Montebourg s'est à son tour lancé dans sa première véritable allocution de campagne depuis qu'il a quitté le gouvernement. En dressant un constat sévère du système politique actuel, devenu « une grande machine à trahir », ou en évoquant « l'oligarchie » au pouvoir et « l'inamovible technostructure qui a fusionné la droite et la gauche », il s'est rappelé au bon souvenir de François Hollande.

L'ancien ministre du Redressement productif a également livré une définition très personnelle de la gauche, bardée de références inattendues. Il a cité, entre autres, le pape François,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 7 mois

    Un khul pareil ça fera date dans l'Histoire comme FH !!!!!!!