Montebourg dans le collimateur des anti-tabac

le
0
Arnaud Montebourg, ministre de l'Économie.
Arnaud Montebourg, ministre de l'Économie.

"C'est un comble !" s'indigne un conseiller du ministre. "Nous nous battons très durement contre le ministère du Budget", poursuit Arnaud Montebourg. Après avoir défendu le principe de l'indépendance des intervenants dans la filière de la traçabilité du tabac, le théoricien du protectionnisme européen semble s'être ravisé. À l'appui de cette accusation par le comité national contre le tabagisme (CNCT), un échange de mail entre un membre du cabinet Montebourg et le président du CNCT. Dans cette correspondance, le ministère confirme qu'il souhaite apporter des modifications à l'amendement déposé par les députés Thierry Solère (UMP) et Laurent Grandguillaume (PS), qui proposent l'indépendance des acteurs de la traçabilité.En confirmant sa volonté de revoir certains points mis en avant par les deux parlementaires - le sujet n'est pas dans son domaine de compétences, c'est celui du secrétaire d'État au Budget -, le ministère du Redressement productif a attisé la méfiance. "D'autant que sa réécriture va dans le même sens que celle de Charles de Courson, dont le texte a été rédigé par le cabinet de lobbying Rivington, qui travaille pour British American Tobacco France", accuse Pauline Delpech, élue municipale et écrivaine connue pour son activisme antitabac. Traçabilité indépendanteJusqu'à présent, les géants du tabac sont juges et parties : ils certifient eux-mêmes l'origine de leur produit. Pour répondre à une exigence de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant