Montebourg cherche à obtenir la tête du PDG d'Orange

le
0
En demandant, avant même son audition, la tête de Stéphane Richard s'il est mis en examen dans l'affaire Tapie, le ministre du Redressement productif déstabilise le groupe coté en Bourse et nie les principes de gouvernance.

Stéphane Richard, en tant qu'ancien directeur de cabinet de Christine Lagarde à Bercy, doit être entendu par la brigade financière lundi au sujet de l'affaire Tapie. Le patron d'Orange est serein et plus déterminé que jamais. «Je sais ce que j'ai fait, et ce que je n'ai pas fait. J'ai ma conscience pour moi», a-t-il confié il y a quelques jours au Figaro.

Dans ce contexte les déclarations d'Arnaud Montebourg, ont fait l'effet d'un coup de tonnerre. «Si Stéphane Richard est mis en examen, il lui sera difficile de rester. Jérôme Cahuzac a démissionné alors qu'il n'était pas mis en examen. Nous devons tous être exemplaires, ministres et patrons de grandes entreprises publiques», a déclaré le ministre du Redressement productif au ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant