Montebourg aux patrons : "Je n'ai pas vocation à toujours être le pompier !"

le
18
Arnaud Montebourg à la tribune du Medef, mardi.
Arnaud Montebourg à la tribune du Medef, mardi.

Opération séduction d'Arnaud Montebourg, mardi matin, au Medef, à l'invitation de Pierre Gattaz. Alors qu'au début du mois les chefs d'entreprise décernaient un carton jaune à l'exécutif, le ministre du Redressement productif a dû déployer toute sa verve pour tenter de persuader l'auditorium comble de l'avenue Bosquet qu'une "alliance des Français" est possible "autour de l'appareil productif". Comprendre "l'entreprise", en langage montebourien.

Costume sombre, assis les jambes croisées dans son fauteuil, la main sur le menton, le ministre écoute patiemment Pierre Gattaz lui réclamer 100 milliards de baisse de charges et d'impôts, doléance habituelle du nouveau président du Medef. Pour mieux ironiser ensuite dans son intervention sur la communication bien huilée du patronat, qui a réussi à surfer sur le "ras-le-bol fiscal" ambiant en occultant la rentrée sociale : "La question des coûts de production était au coeur de votre intervention, Monsieur le président, j'allais dire de vos interventions répétées, ce qui fait que votre message est entendu. Ça pourrait être une leçon pour le gouvernement : à force de se répéter on se fait comprendre." "On s'est fait disputer par le groupe parlementaire" Sur le fond, Arnaud Montebourg n'en reconnaît pas moins que le coût de production (capital, travail, énergie) est un sujet fondamental. Un enjeu déjà "au coeur de la politique du gouvernement", avec le crédit d'impôt compétitivité emploi,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Groumpt le mercredi 30 oct 2013 à 20:05

    la France est SURENDETTER c'est simple NON ? je suis contre...mais il n'y aura pas d'autre solutions en France que de continuer à augmenter les impôts !! il faudra aller cherché l'argent la ou il est !! dans la poche des entreprises et des épargnants !! TOUS "Chipriotiser" !!!!!...ou faire défaut sur la dettes !!

  • 72805271 le mercredi 30 oct 2013 à 19:52

    Je croyais qu'il était marin.

  • M3366730 le mercredi 30 oct 2013 à 19:42

    Quel naze ce Montecrotte, c'est vrai qu'il a mis presque en faillite PEUGOET par ses déclarations calamiteuses, pour le bonheur de RENAULT qui a moins de salariés en France que le 1er ; allez comprendre !

  • -konkauz le mercredi 30 oct 2013 à 16:15

    incroyable çà.. une dépêche du point ! sur bourso ! c' est fou non ? ou comment bourrer le mou...

  • b.giral le mercredi 30 oct 2013 à 14:42

    bizarre, j'pensais vraiment qu'il était fait pour être pompier ou garde-champêtre..........!!

  • ssanguin le mercredi 30 oct 2013 à 14:37

    Il vit sur quelle planête ?

  • jonesjoh le mercredi 30 oct 2013 à 14:37

    Eh oui - il ne veut pas être pompier mais c'es bien lui et on copain FLanby qu'allument les feux de forêt fiscaux. La politique fiscale désastreuse du gouvernement actuel provoque un éffondrement des entreprises, et surtout ceux qui voudraient bien entrenprendre, et puis ils s'étonnent quand les sociétés font faillite et les recetts fiscales plongeant de manière spectaculaire. J ene suis pas particulairement capitaliste mais des c**s pareils je ne vois pas comment les Français peuvent votez pour

  • d.jousse le mercredi 30 oct 2013 à 14:30

    un bran-leur, dans toute sa splendeur.

  • gaia2011 le mercredi 30 oct 2013 à 14:29

    En même temps il arrive après 5 ans de destruction d'emplois comme on en avait jamais vu avant, et dans le plus grand silence du gouvernement et des médias... on parle d'un millions deux cent mille emplois détruits.

  • adnaj le mercredi 30 oct 2013 à 13:59

    Les patrons ne lui demandent qu'une chose: "lâche-nous la grappe, laisse nous gérer, et va faire le beau ailleurs !