Montebourg assure avoir sauvé 85% des emplois menacés

le
47
Montebourg assure avoir sauvé 85% des emplois menacés
Montebourg assure avoir sauvé 85% des emplois menacés

Arnaud Montebourg est formel. Il affirme avoir, en «une année de combat», réussi avec son ministère du Redressement productif, à sauver près de 85% des emplois menacés, grâce à des politiques de «donnant-donnant» avec les groupes. «Durant cette année de combat, nous avons traité plus de 500 dossiers et préservé 65.031 emplois sur les 76.809 qui étaient menacés», a-t-il souligné dans un entretien au journal Le Monde, daté de dimanche-lundi.

«Notre travail est de prendre un à un les dossiers sans abandonner une seule de nos entreprises», a-t-il ajouté. Il a reconnu toutefois que l'«Etat n'a pas un pouvoir divin mais il peut obtenir beaucoup».

S'exprimant sur le cas du constructeur automobile PSA, le ministre a souligné que certes 8.000 emplois vont être perdus, mais «notre rôle est de garantir un avenir aux 90.000 autres salariés du groupe». Quant aux accusations d'avoir plié devant la famille Peugeot et accepté des suppressions d'emplois, il a rétorqué que «le gouvernement ne s'écrase devant personne». Il dit avoir mené «une politique de donnant-donnant» avec la direction du groupe.

Au sujet de l'usine sidérurgique de Florange, qui finalement vient de fermer ses portes malgré sa farouche opposition, Montebourg a reconnu que les choix du gouvernement se sont imposés à lui. «Sur Florange, le Premier ministre a fait des choix et ils s'imposent à moi. J'avais présenté ma démission, puis décidé, à la demande du président de la République, de rester à mon poste de combat».

Cependant, tout n'est pas perdu dans ce dossier, selon lui. «La nationalisation temporaire» évoquée à plusieurs reprises, «reste» sur la table. «C'est un outil à la disposition de tout gouvernement souverain, qui est d'ailleurs utilisé par des pays comme le Japon ou la Nouvelle-Zélande», a ajouté le ministre.

Quant à Renault, le gouvernement avait réussi à négocier pour relocaliser une partie de la production du...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gde-lamb le dimanche 5 mai 2013 à 21:34

    Elle a surtout eu peur de se faire pulvariser par l'énergumène quand on voit à quellevitesse il tourne ! Ce n'est pas étonnant qu'il n'arrive plus à se contrôler et la petite mère qui est une rapide aussi n'a pas pu avoir le dessus comme elle aime avoir !!!

  • M1903733 le dimanche 5 mai 2013 à 21:18

    Elle l'a drogué la pulvar avant de se tirer.

  • gde-lamb le dimanche 5 mai 2013 à 20:58

    Le spécialiste des grands moulinets, mais ça ne suffit pas pour faire tourner les ailes des moulins !

  • madalton le dimanche 5 mai 2013 à 20:13

    Bien sûr, d'ailleurs ça se voit dans les chiffres. Ce Don Quichotte est vraiment ridicule.

  • gde-lamb le dimanche 5 mai 2013 à 18:35

    Plus puant que ce monsieur, ça n'existe pas. Il est vraiment insupportable car il sait tout et il connaît tout, mais il est le seul à le croire ce qui est préoccupant pour le poste qu'il occupe !

  • marome le dimanche 5 mai 2013 à 18:22

    Concour du plus comique au gouvernement attention Flanby à ta première place .Vraiment des Braquignoles.

  • jf2007 le dimanche 5 mai 2013 à 17:06

    il ferait un super invité pour le diner, je suis de gagner!!!!

  • je.valle le dimanche 5 mai 2013 à 15:47

    ça c'est vrai : son 1° dossier a été DOUX (volaille)comme coup d'essai ce fut un coup de maître.........des milliers d'emplois supprimés.Suit la longues liste de Florange a Petroplus etc etc. C'est une honte de le laisser dire des sottises pareilles....

  • SaasFee le dimanche 5 mai 2013 à 15:32

    Heureusement que Montebourg n'étai pas ministre au début du siècle (dernier), lorsque la fée electricité a fait disparaitre le metier d'allumeur de réverbères. Nous aurions l'air fin, aujord´hui !!!

  • elbouse le dimanche 5 mai 2013 à 14:43

    Paroles, paroles ...de la poudre socialiste !!