Monte Paschi vote la levée de 5 milliards d'euros de capital

le
1
MONTE PASCHI APPROUVE UNE AUGMENTATION DE CAPITAL DE 5 MILLIARDS D?EUROS
MONTE PASCHI APPROUVE UNE AUGMENTATION DE CAPITAL DE 5 MILLIARDS D?EUROS

par Silvia Aloisi

MILAN (Reuters) - Le conseil d'administration de la banque Monte dei Paschi di Siena a approuvé vendredi une augmentation de capital qui sera de cinq milliards d'euros et non plus de trois milliards, pour pouvoir entre autres passer sans encombre un examen de passage imposé par la Banque centrale européenne.

L'administrateur délégué Fabrizio Viola a expliqué à la chaîne de télévision Sky Italia qu'augmenter le capital de deux milliards de plus que prévu à l'origine donnerait à la banque toscane un supplément de ressources lui permettant de combler tout déficit de fonds propres que la BCE pourrait mettre au jour à l'issue des prochains tests de résistance qui ont lieu cette année.

Il a ajouté que cette levée de fonds permettrait aussi à la banque d'honorer son engagement de rembourser dès cette année trois milliards d'euros à l'Etat, qui avait versé à l'établissement une aide publique de 4,1 milliards d'euros l'an passé.

Le solde de cette aide doit être reversé d'ici 2017 mais le remboursement pourrait être accéléré si les résultats des tests de résistance sont convenables, a précisé la banque.

Une assemblée générale extraordinaire (AGE) des actionnaires a été convoquée pour le 20 mai afin de se prononcer sur cette nouvelle augmentation de capital. Viola a précisé que Monte Paschi projetait de lancer son appel public à l'épargne vers la mi-juin et l'avoir bouclé d'ici la mi-juillet.

Un banquier au fait de la situation avait dit à Reuters, avant la réunion du conseil d'administration, que ce supplément de ressources aiderait aussi la banque à augmenter ses provisions pour créances douteuses.

Alors qu'Intesa Sanpaolo et UniCredit, les deux premières banques italiennes, ont constitué ensemble 21 milliards d'euros de provisions pour créances douteuses en 2013, afin de porter leur ratio de couverture à 46% et 52% respectivement, Monte Paschi, la troisième banque italienne, a fait traîner les choses en longueur.

La banque toscane, la plus ancienne au monde, a constitué pour 2,75 milliards d'euros de provisions en 2013 et son ratio de couverture des créances douteuses n'est que de 42%, un pourcentage qui, de l'avis des analystes, est insuffisant pour passer avec succès les tests de résistance de la BCE.

L'ex-actionnaire de contrôle, la fondation Monte dei Paschi, a progressivement ramené sa participation à tout juste 2,5%, bouleversant un tour de table qui compte à présent le fonds d'investissement américain BlackRock et les investisseurs latino-américains Fintech et BTG Pactual.

Monte dei Paschi et sept autres banques italiennes, dans le collimateur de la BCE, doivent lever au total une dizaine de milliards d'euros sur le marché cette année.

(Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Nicolas Delame)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fred1903 le vendredi 18 avr 2014 à 18:53

    je pense faire la meme chose avec ma banque.. Je vais lui expliqué que j'ai des créances douteuses mais qu'elles sont de bonnes qualités et que ma banque devrait m'aider pour que je puisse rembourser mes créanciers.. Je pense qu'il va rigoler. ou pas.