Monte Paschi reporte à mardi la présentation de son plan-sources

le
0
 (Actualisé avec sources, administrateur,) 
    par Paola Arosio et Giancarlo Navach 
    MILAN, 24 octobre (Reuters) - Banca Monte dei Paschi di 
Siena  BMPS.MI  a reporté à mardi la publication d'un communiqué 
sur son plan de renforcement de son bilan et ses résultats 
trimestriels, a-t-on appris de plusieurs personnes proches du 
dossier, sans que soient connues les raisons de ce retard. 
    Un conseil d'administration qui a débuté à 10h00 (8h00 GMT) 
lundi pour donner un feu vert officiel au plan n'était pas 
terminé dix heures plus tard. 
    Un administrateur qui a quitté la réunion avant la fin a 
toutefois déclaré que le conseil d'administration avait approuvé 
à l'unanimité ce plan censé permettre à la banque toscane de 
lever cinq milliards d'euros.  
    "C'est un très bon plan, nous sommes confiants", a dit cet 
administrateur, ajoutant qu'une assemblée générale devrait avoir 
lieu d'ici la fin novembre pour approuver les dispositions 
portant sur le renforcement du bilan.  
    Un représentant syndical a déclaré par ailleurs que le 
nouveau plan prévoyait 1.600 suppressions de postes en plus des 
1.400 déjà annoncées par la banque, contre seulement 300 
recrutements. 
    Une réunion entre l'administrateur délégué, Marco Morelli, 
et des représentants du personnel qui devait avoir lieu lundi 
soir a également été reportée, a précisé un responsable 
syndical. 
    Marco Morelli, ancien dirigeant de la filiale italienne de 
Bank of America Merrill Lynch, a pris les rênes de la troisième 
banque italienne en septembre avec pour mission d'obtenir le feu 
vert des actionnaires à l'augmentation de capital.  
     
    DES FONDS DU GOLFE ÉTUDIENT LE DOSSIER, SANS S'ENGAGER 
    Ce plan de renflouement, élaboré avec la banque JPMorgan 
Chase, prévoit également la cession de 28 milliards d'euros de 
créances douteuses. 
    A la Bourse de Milan, l'action Monte dei Paschi a fini la 
séance de lundi sur un bond de 28,3%, poursuivant la forte 
remontée entamée la semaine dernière, alimentée entre autres par 
les spéculations sur un possible plan alternatif piloté par 
l'ex-dirigeant bancaire et ancien ministre de l'Industrie 
Corrado Passera. 
    Le titre reste toutefois en baisse de plus de 70% depuis le 
début de l'année. 
    Certains investisseurs doutent de la capacité de la banque à 
procéder à une troisième augmentation de capital en trois ans 
alors même que la valorisation des valeurs bancaires est bien 
inférieure à leur valeur comptable, conséquence de taux 
d'intérêt négatifs qui érodent leurs profits. 
    Il est possible également que les investisseurs hésitent à 
souscrire à cette opération dans la perspective du référendum 
constitutionnel italien du 4 décembre, une échéance risquée pour 
le gouvernement dirigé par Matteo Renzi. 
    Une source proche du dossier a déclaré que plusieurs fonds 
souverains du Golfe étudiaient le dossier Monte dei Paschi, sans 
s'être engagés à ce stade. 
    "Il faut qu'il y ait un plan stratégique pour que ces fonds 
soient en mesure d'arrêter une décision sur Monte dei Paschi", a 
dit cette personne. "Après la présentation (du plan), on saura 
plus clairement s'ils veulent s'engager." 
     
 
 (avec Pamela Barbaglia à Londres; Wilfrid Exbrayat et Marc 
Angrand pour le service français) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant