Monte Paschi, principal échec aux tests de résistance européens

le
0
MONTE PASCHI, PRINCIPAL ÉCHEC AUX TESTS DE RÉSISTANCE EUROPÉENS
MONTE PASCHI, PRINCIPAL ÉCHEC AUX TESTS DE RÉSISTANCE EUROPÉENS

MILAN (Reuters) - Banca Monte dei Paschi di Siena, la troisième banque d'Italie, figure parmi les quatre banques italiennes qui doivent encore lever des capitaux, et pour un montant de plus de deux milliards d'euros, a annoncé dimanche la Banque centrale européenne (BCE) à l'issue de l'évaluation complète des bilans bancaires de la zone euro.

Neuf établissements financiers italiens au total présentaient des déficits de fonds propres fin 2013, montrent les résultats des tests, mais la BCE a précisé que cinq d'entre eux avaient déjà levé des capitaux suffisants pour combler leur déficit.

Monte dei Paschi affichait un déficit de fonds propres de 2,1 milliards d'euros y compris après l'augmentation de capital réalisée au premier semestre. De son côté, Banca Carige accuse un déficit de 810 millions, a précisé la BCE.

Monte Paschi a désigné UBS et Citi pour examiner ses options afin de combler le déficit de fonds propres révélé par les tests, a-t-on appris de source proche du dossier.

Cette source a ajouté qu'un grand nombre d'options étaient envisagées, de la cession d'actifs à une augmentation de capital.

La Banque d'Italie apprécierait toute solution qui permettrait de renforcer Monte Paschi, y compris une fusion, a déclaré un haut responsable de la banque centrale nationale.

"Nous serions très heureux de toute situation, de tout résultat qui renforcerait la banque", a dit Fabio Panetta, qui siège au conseil d'administration de la Banque d'Italie, lors d'une conférence de presse.

Il a ajouté qu'il appartenait aux administrateurs de Monte Paschi de décider de la meilleure manière de procéder.

Fabio Panetta a également déclaré que les besoins de fonds propres de Monte Paschi et Carige ne nécessitaient pas une intervention de l'Etat.

Les deux autres banques italiennes en déficit de fonds propres après les augmentations de capital réalisées en 2014 sont Banca Popolare di Vicenza, qui n'est pas cotée, et Banca Popolare du Milano, pour 170 et 220 millions d'euros respectivement.

(Silvia Aloisi et Valentina Za, avec James Mackenzie et Alessandra Galloni à Rome, Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant