Monte dei Paschi change de patron avant son appel au marché

le
0
    * Fabrizio Viola accepte de partir avant l'augmentation de 
capital 
    * Marco Morelli, ex-dirfin, pressenti pour lui succéder 
    * L'appel au marché pourrait être reporté au début 
2017-source 
 
    par Paola Arosio et Silvia Aloisi 
    8 septembre (Reuters) - Fabrizio Viola, l'administrateur 
délégué de Banca Monte dei Paschi di Siena  BMPS.MI , a accepté 
de s'effacer et de laisser la place à un homme neuf pour tenter 
de gagner le soutien des investisseurs au plan de sauvetage 
dévoilé en juillet par la troisième banque italienne. 
    La banque toscane, arrivée bonne dernière aux derniers tests 
de résistance effectués dans le secteur en Europe, a fait savoir 
jeudi que son successeur serait rapidement désigné et qu'il 
resterait en fonction jusqu'à l'arrivée de ce dernier.  
    Marco Morelli, actuel numéro un de la filiale italienne de 
Bank of America Merrill Lynch  BAC.N , est pratiquement certain 
d'obtenir le poste, a dit une source proche de la situation. 
    Morelli, aujourd'hui âgé de 54 ans, avait été directeur 
financier de Monte dei Paschi jusqu'en 2010. 
    "C'est très très très probable. Ce sera lui à 99,9%", a dit 
la source en ajoutant que la banque avait besoin de "passer à la 
vitesse supérieure" pour convaincre les investisseurs de 
participer à l'augmentation de capital de jusqu'à cinq milliards 
d'euros en préparation, l'un des principaux axes du plan de 
sauvetage. 
    Une autre source a dit que la banque avait "pratiquement 
identifié" le successeur de Viola, sans vouloir en dire plus. 
    Une personne de l'entourage de Morelli a affirmé que 
celui-ci n'avait pas été contacté dans l'immédiat. 
    Une troisième source a déclaré que Corrado Passera, ancien 
ministre de l'Industrie et ex-patron d'Intesa Sanpaolo  ISP.MI , 
avait aussi le profil requis. 
    Passera, avec le soutien de la banque UBS, avait présenté en 
juillet un projet de plan de sauvetage alternatif qui n'a pas 
été retenu par les administrateurs de Monte dei Paschi. 
    Dans le cadre du plan finalement adopté avec l'aval de la 
Banque centrale européenne, la banque de Sienne s'est engagée à 
procéder d'ici la fin de l'année à une augmentation de capital, 
la troisième en trois ans. 
    Une des sources a toutefois indiqué que l'appel au marché 
serait probablement repoussé à janvier ou février, le temps que 
s'éclaircisse l'horizon politique en Italie après le référendum 
constitutionnel prévu à l'automne et qui est considéré comme 
décisif pour l'avenir du président du Conseil Matteo Renzi. 
    Les difficultés de la troisième banque italienne 
représentent une menace pour le système financier du pays et 
pour les économies de milliers d'épargnants. 
    Une source du Trésor italien, qui est le premier actionnaire 
de Monte dei Paschi avec 4% du capital, a assuré que la 
situation était sous contrôle et qu'un nouvel administrateur 
délégué serait rapidement désigné. 
    La banque n'a pas précisé les raisons du départ de Fabrizio 
Viola, son administrateur délégué depuis 2010, mais plusieurs 
banquiers ont affirmé qu'il lui serait difficile de se présenter 
devant les marchés pour une troisième augmentation de capital 
après celles de 2014 et 2015. 
    En cas de report au début 2017, l'appel au marché de Monte 
dei Paschi risque de se télescoper avec celui d'UniCredit 
 CRDI.MI , la deuxième banque italienne qui prépare elle une 
levée de fonds de plusieurs milliards d'euros. 
    Conscients du risque, JP Morgan  JPM.N  et Mediobanca 
 MDBI.MI , les coordinateurs globaux de l'augmentation de 
capital de Monte dei Paschi, souhaiteraient en ramener le 
montant à environ trois milliards d'euros en demandant à 
convertir une partie de sa dette subordonnée en actions, avaient 
dit des sources fin août.   
 
 (Véronique Tison pour le service français) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant