Monte-Carlo : Robert Kubica, surdoué de la F1 reconverti en rallye

le
0
Kubica a surpris son monde en signant les meilleurs temps des deux premières spéciales de cette édition 2014 du rallye de Monte-Carlo.
Kubica a surpris son monde en signant les meilleurs temps des deux premières spéciales de cette édition 2014 du rallye de Monte-Carlo.

Dès le départ du rallye, jeudi matin, Kubica a signé deux meilleurs temps d'affilée, dans les deux premières épreuves spéciales (ES1, ES2), alors qu'il n'avait jamais participé au Monte-Carlo dans une voiture de la catégorie reine, ce Championnat du monde des rallyes (WRC) auquel il a déjà goûté l'an dernier en remportant le titre en WRC-2, dans la catégorie inférieure. "Cette saison, mon objectif était de faire un temps scratch (meilleur temps) en WRC, donc il faut que je m'en trouve un autre...", souriait Kubica jeudi à midi, malgré la déception d'avoir perdu dans l'ES3 tout l'avantage de ces deux premières spéciales très réussies. "Les conditions sont très difficiles et dans la descente (du col de Perty), où il y avait de la neige, j'ai conduit à 30 km/h, en pneus slicks (pour le sec), en espérant que la voiture resterait sur la route. Je n'avais aucun contrôle." "Au dernier moment, j'avais pourtant failli embarquer des pneus neige dans le coffre, puis j'ai changé d'avis. Quand c'est comme ça, on n'exploite que 10 % de la voiture." Le soir même, le Polonais terminait la première journée, très arrosée, à la 3e place provisoire et tirait un bilan contrasté : "Je suis content d'être encore là, sans dégâts sur la voiture, même si je ne me suis pas beaucoup amusé. Quand on mène après deux spéciales et qu'on perd près d'une minute sur la neige, ça fait mal, mais je dois être réaliste : si on m'avait dit que je mènerais mon...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant