Montauban : le tueur traqué sur Internet

le
0
INFOGRAPHIE - L'enquête a lieu sur place, mais aussi à Paris où la cyberpolice remonte des échanges sur la Toile avec une victime.

Le tueur de militaires qui a fait quatre victimes, dont trois morts, à Toulouse puis à Montauban, était dimanche soir l'homme le plus traqué de France. Et pas seulement dans la région toulousaine, où s'activent une cinquantaine de spécialistes des affaires criminelles et de l'antiterrorisme. À Paris même, les cyberpoliciers de la Direction centrale de la PJ à Nanterre effectuent un travail essentiel. Ils tentent de remonter la piste du tueur via ses échanges Internet avec l'une des victimes.

À Toulouse, en effet, le maréchal des logis chef Imad Ibn-Ziaten, froidement abattu le 11 mars dernier, avait rendez-vous avec lui. Il cherchait à vendre sa moto Suzuki 650 cm3 Bandit. Il avait laissé une annonce sur le site Le Bon Coin et avait été contacté par le tueur pour un rendez-vous avant une possible transaction. Le jeune sous-officier a été assassiné à côté de sa moto sur le lieu du rendez-vous. Il y a bien préméditation.


Mais la consultation de l'annon

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant