Montauban : «L'avenir s'apprêtait à les combler»

le
0
TÉMOIGNAGE - La compagne d'Abel Chennouf, l'un des jeunes militaires abattus, bénéficie du soutien de sa famille mais aussi des militaires parachutistes du régiment d'Abel.

Elle porte la vie en même temps que le chagrin de la mort. Caroline, 20 ans, enceinte de 7 mois, est la petite amie d'Abel Chennouf, un des jeunes militaires froidement abattus par le motard fou qui a tiré sur 4 parachutistes à Toulouse et Montauban les 11 et 15 mars dernier. Le choc est tel que la jeune femme, après avoir vu la dépouille de son compagnon à la morgue, samedi, a dû être hospitalisée pour faire cesser les contractions. Selon ses proches, elle doit «rassembler ses forces» pour assister à «l'épreuve de la mise en bière», ce mardi après-midi. Et pour se rendre mercredi, contre l'avis des médecins, aux obsèques militaires des trois victimes, organisées à 16h45 dans la caserne du 17e RGP de Montauban en présence du président de la République, Nicolas Sarkozy.

7 mois de grossesse demain, jour pour jour. La jeune fille ne devrait en revanche pas pouvoir assister aux funérailles privées de son compagnon qui auront lieu jeudi à Manduel, petite commune du

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant