"Monsieur Achoui sait pourquoi on lui a tiré dessus"

le
0
Karim Achoui accuse le commissaire Lapeyre d'avoir cherché à l'éliminer.
Karim Achoui accuse le commissaire Lapeyre d'avoir cherché à l'éliminer.

Il fait son entrée peu avant dix heures, devant la cour d'assises de Paris qui juge depuis mardi la tentative d'assassinat en 2007 de l'ancien avocat du milieu Karim Achoui. En costume sombre, chemise bleu et cravate orange, coupe en brosse, le commissaire Stéphane Lapeyre se sait attendu. Lui aussi a hâte d'en découdre. Il serait, selon la thèse développée par la partie civile, l'initiateur d'un complot ourdi par les policiers exaspérés par les succès judiciaires de Karim Achoui dans la défense des grands truands. L'ancien avocat s'étonne des liens "incestueux" qui unissaient Rudy Terranova, le tireur présumé et ancien indic de la police, au commissaire Lapeyre qui avait été son officier référent avant que le braqueur ne soit radié pour instabilité de la liste des agents infiltrés.Dans une présentation qui durera cinquante minutes, l'officier vide son sac, détaille ses relations avec l'accusé Terranova, et éclaire la cour sur le rôle des informateurs. "La première chose que je voudrais dire, c'est que je ne suis pas le commanditaire, ni n'ai été mis au courant de ce projet criminel. J'estime que la partie civile joue un jeu trouble et ne participe pas à l'éclatement de la vérité", dit le policier, les mains croisées derrière le dos, le verbe clair.

Un indic devenu incontrôlable

Et de dérouler, sans notes : "Rudy Terranova était un de mes informateurs, je l'ai rencontré dans le cadre d'une affaire criminelle pour laquelle il...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant