Monsanto prépare une nouvelle approche sur Syngenta-sources

le , mis à jour à 23:38
0

par Pamela Barbaglia, Arno Schuetze et Ludwig Burger LONDRES/FRANCFORT, 14 mai (Reuters) - Le géant américain des semences Monsanto MON.N prépare une nouvelle approche sur Syngenta SYNN.VX qui pourrait intervenir dans les trois semaines, mais il cherche d'abord à arranger des cessions d'actifs pour vaincre les réticences des autorités de la concurrence, apprend-on de sources du secteur. Le groupe de St. Louis aimerait notamment voir l'allemand BASF BASFn.DE , qu'il connaît bien pour avoir monté une coentreprise avec lui, reprendre les semences du groupe suisse aux Etats-Unis, une activité qu'il ne peut espérer conserver s'il lance son OPA, selon les sources. Monsanto est spécialement intéressé par la division d'agrochimie de Syngenta, avec l'idée que les semences et pesticides gagnent à être développés et vendus ensemble. Monsanto produit le Roundup (glyphosate), l'herbicide le plus utilisé au monde, et a conçu des cultures génétiquement modifiées pour y résister. En cas d'acquisition de Syngenta, il reviendra sur la réorganisation stratégique décidée en 2011 par le groupe suisse qui avait alors décidé d'intégrer étroitement ses opérations de semences et d'agrochimie. Le but, selon les sources, serait de céder les semences de Syngenta et de regrouper son agrochimie avec les semences de Monsanto. Monsanto détient environ un quart du marché mondial des semences, estimé à 40 milliards de dollars, alors que la part de marché de Syngenta est de 8%. Selon deux sources, la direction de Syngenta ne voudra pas recommander un projet de fusion qui se heurterait ensuite à un veto des autorités de la concurrence, d'où l'intérêt d'arranger des "remèdes" au préalable. L'activité de semences du groupe suisse pourrait valoir jusqu'à huit milliards de dollars au moins, selon certains analystes. Monsanto a des relations étroites avec BASF, avec qui il a créé une coentreprise dans les OGM en 2007, mais il pourrait aussi sonder des firmes chinoises comme China National Chemical Corporation (ChemChina) pour céder les herbicides de Syngenta à base de glyphosate. A ce jour, le groupe américain n'a pas encore reçu d'engagement ferme d'acheteurs potentiels, parmi lesquels pourrait aussi figurer l'allemand Bayer BAYGn.DE , a dit une source bancaire. Martin Schreiber, analyste à la Banque cantonale de Zurich, cite aussi Dow Chemical DOW.N comme prétendant possible. Aucun commentaire n'a pu être obtenu auprès des différentes parties. Syngenta a rejeté le 8 mai une offre de rachat de 45 milliards de dollars de Monsanto, qui le valorisait à 449 francs par action, en jugeant qu'elle sous-estimait sa valeur et ne prenait pas suffisamment en compte les obstacles en matière de concurrence. ID:nL5N0XZ159 Le titre Syngenta reste sur un dernier cours de clôture de 403 francs. (avec la contribution de Greg Roumeliotis et Mike Stone in New York, Véronique Tison pour le service français)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant