Monsanto perd encore un procès

le
0

(Commodesk) Monsanto devra payer une amende d'au moins deux milliards de dollars selon la décision finale de la Cour Suprême du Brésil qui a approuvé, le 12 juin, la décision du juge de Rio Grande Do Sul. La compagnie est condamnée à cesser de prélever des redevances sur les semences de soja génétiquement modifiées et à rembourser celles déjà collectées auprès de 5 millions d'agriculteurs brésiliens depuis 2004.

Fin 2009, plus de 350 agriculteurs de la région s'étaient réunis pour porter plainte contre le géant des semences OGM. Depuis 2004, le soja « Roundup Ready » de Monsanto est commercialisé au Brésil, la compagnie perçoit 2% des ventes de ce soja. D'après Aprosoja, l'association des producteurs de soja du Rio Grande do Sul, Monsanto perçoit environ 9 euros par hectare de soja OGM. Déjà élevée, la redevance pouvait parfois s'appliquer sur les champs non-OGM mais contaminés par les cultures voisines et sur les semences conservées des récoltes précédentes.

Les agriculteurs ne parvenaient pas financièrement à assumer cette double taxe, à la fois lors de l'achat des semences et au moment de la vente du soja. Leur plainte à été entendue et en avril dernier la cour de l'état le plus concerné par cette culture (95% des surfaces cultivées du Rio Grande do Sul) a condamné Monsanto. L'entreprise a fait appel et la Cour Suprême du Brésil vient de statuer en sa défaveur.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant