Monsanto : la culture du maïs transgénique restera interdite en France

le
2
Monsanto : la culture du maïs transgénique restera interdite en France
Monsanto : la culture du maïs transgénique restera interdite en France

Le ministre de l'Agriculture l'avait annoncée dès jeudi, François Hollande l'a confirmée. Lors d'une visite en Dordogne, le président de la République a annoncé ce vendredi une prolongation du moratoire sur la culture du maïs transgénique MON810 de Monsanto. Cette décision intervient au lendemain de l'annulation par le Conseil d'Etat de l'interdiction de cultiver ce maïs emblématique de la lutte anti-OGM.

«Il y aura une prolongation du moratoire», a annoncé le chef de l'Etat, ajoutant qu'il était nécessaire toutefois de «sécuriser juridiquement cette décision sur le plan national et surtout sur le plan européen».

«Pourquoi nous avons fait le moratoire sur les OGM? Non pas parce que nous refusons le progrès, mais au nom du progrès. Nous ne pouvons pas accepter qu'un produit, un maïs, puisse avoir des conséquences défavorables sur les autres productions», a poursuivi François Hollande, qui s'exprimait depuis une ferme de la région de Sarlat.

Le Conseil d'Etat a annulé jeudi l'interdiction de cultiver en France le maïs transgénique MON810 de la firme américaine Monsanto. Après l'annonce de cette décision, pour non conformité au droit européen, les ministres de l'Agriculture et de l'Écologie, Stéphane Le Foll et Philippe Martin, avaient cependant rappelé «l'engagement du gouvernement (de) maintenir le moratoire sur la mise en culture de semences OGM».

VIDEO. Maïs transgénique Monsanto : les associations environnementales en colère

OGM: les grandes dates de la polémique

27 nov. 1997: la France, après plusieurs années d'essais en plein champ, autorise la culture de maïs OGM. Un moratoire est décrété sur les autres plantes, jusqu'aux résultats d'un «débat public».

25 sept. 1998: le Conseil d'Etat suspend la commercialisation du maïs OGM au nom du principe de précaution.

9 fév. 2008: la France suspend la culture du maïs MON810, seul maïs autorisé et cultivé sur 22.000 hectares en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • NYORKER le vendredi 2 aout 2013 à 17:59

    Puisque c'est interdit cela veut dire que si on en trouve , on est dans la légalité pour le détruire !!! allons-y

  • NYORKER le vendredi 2 aout 2013 à 17:58

    C'est du pipo , on n'arrète pas de nous mentir