Monsanto abaisse sa prévision 2016, perte en deçà du consensus

le
0
 (Actualisé avec suppressions d'emplois) 
    6 janvier (Reuters) - Monsanto  MON.N  s'attend à ce que son 
résultat de 2016 soit dans la moitié basse de sa précédente 
prévision et le leader mondial des semences a par ailleurs fait 
état mercredi d'une perte trimestrielle inférieure aux attentes, 
la hausse des ventes de soja au Brésil ayant compensé les effets 
d'un dollar fort et d'une baisse des prix du maïs. 
    Le leader mondial des semences prévoit dorénavant un 
bénéfice dans la moitié inférieure de la fourchette de 5,10 à 
5,60 dollars par action, en raison notamment de la faiblesse du 
peso argentin. Le consensus Thomson Reuters I/B/E/S donne un 
résultat par action de 5,26 dollars. 
    Le groupe américain est à nouveau incité à rechercher une 
fusion avec le groupe chimique suisse Syngenta  SYNN.VX , la 
fusion en cours entre DuPont  DD.N  et Dow Chemical  DOW.N  
préludant sans doute à une refonte d'ampleur du secteur de la 
chimie. Monsanto avait renoncé à fusionner avec Syngenta en 
août, une opération qui représentait dans les 45 milliards de 
dollars (42 milliards d'euros). 
    La perte nette part du groupe est de 253 millions de 
dollars, soit 56 cents par action, au premier trimestre clos le 
30 novembre, contre un bénéfice de 243 millions de dollars (50 
cents par action) réalisé un an auparavant. 
    Sur une base ajustée, Monsanto a accusé une perte par action 
de 11 cents, inférieure au consensus Thomson Reuters I/B/E/S qui 
donnait une perte de 23 cents. Son chiffre d'affaires sur la 
période a chuté de 22,7% à 2,22 milliards de dollars. 
    Par ailleurs, Monsanto compte supprimer 1.000 emplois 
supplémentaires au niveau mondial, ce qui porte le total des 
réductions d'emplois prévues par le groupe à 3.600, soit environ 
16% des effectifs, selon un document déposé auprès de la SEC.  
    Ces suppressions d'emplois s'inscrivent dans le cadre d'un 
plan annoncé de réduction de coûts de 500 millions de dollars 
par an jusqu'à l'exercice fiscal 2018, précise la société.  
    Ces nouvelles mesures, ainsi que des fermetures de sites et 
des résiliations de contrats, devraient porter ses charges de 
restructuration à une fourchette d'environ 1,1 milliard à 1,2 
milliard de dollars, au lieu de 850 à 900 millions, dit-elle. 
    Sur ce total, une charge de 493 millions de dollars a été 
inscrite au titre du quatrième trimestre de l'exercice fiscal 
2015 et 318 millions au titre du premier trimestre de l'exercice 
fiscal 2016. 
    Le reste des charges de restructuration devrait être 
comptabilisé sur les exercices 2016 à 2018, ajoute-t-elle. 
    L'action perd 0,61% à 96,15 dollars vers 15h20 GMT. 
 
 (Amrutha Gayathri à Bangalore et P.J. Huffstutter à Chicago, 
Wilfrid Exbrayat et Juliette Rouillon pour le service français) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant