Monroe, Jackson, Presley : le business des icônes disparues

le
0

Forbes a publié cette semaine son classement des personnalités mortes qui rapportent le plus à leurs héritiers. Le top 10 a cumulé plus de 300 millions de dollars de recettes en 2014.

Elvis Presley est mort en 1977. C'était exactement vingt-neuf ans avant la naissance d'un autre monstre médiatique, numérique lui: Twitter. Selon les estimations tirées des derniers chiffres publiés par le groupe cette semaine, le réseau social compte un peu plus de 320 millions d'utilisateurs partout dans le monde. Pour la plupart, ils étaient jeunes ou même pas nés lorsque le King est brutalement décédé. Pourtant, sur Twitter, Elvis Presley compte 225.000 abonnés. La légende vit encore et l'an dernier, son image a généré 55 millions de dollars selon Forbes ,qui a publié cette semaine son classement des personnalités disparues rapportant le plus d'argent à leurs héritiers.

38 ans après sa mort, Elvis Presley est encore un symbole. «Ces personnes sont des légendes qui, malgré leurs défauts, sont immaculées. Elles sont intouchables, beaucoup moins contestables que des célébrités actuelles», détaille François Jost, spécialiste de l'image et professeur à la Sorbonne Nouvelle Paris III. Preuve en est, le 30 octobre prochain un album mariant la voix du King à la musique de l'Orchestre philharmonique royal de Londres sortira dans les bacs. Un nouvel enregistrement qui est le fruit de la précision marketing de l'ex-femme d'Elvis, Priscilla, qui avait également lancé dans les années 80 un musée à Graceland, la résidence d'Elvis Presley à Memphis. Aujourd'hui, Graceland est la deuxième résidence «privée» la plus visitée des États-Unis après la Maison Blanche. De quoi assurer de belles retombées économiques.

Michael Jackson, plus riche mort que vivant

Autre légende, Michael Jackson qui est une nouvelle fois cette année en tête du classement annuel de Forbes. En 2014, l'icône pop a rapporté 115 millions de dollars à ses héritiers et ayants droits. En 2013, son nom avait même permis de récolter 140 millions de dollars. Pour comparaison, lors des mois précédents sa mort en 2009, Michael Jackson avait un revenu estimé à 13 millions de dollars soit neuf fois moins. Grâce à l'avocat John Branca et un ami de la famille Jackson, John McClain, la fortune du chanteur est devenue un business florissant. Depuis son décès, le roi de la pop a généré plus d'un milliard de dollars soit plus de la moitié de ce qu'il avait gagné sur l'ensemble de sa carrière, selon Bloomberg. Le tout grâce à un contrat en or avec Sony, un film posthume ou encore une tournée musicale organisée par le Cirque du soleil, entre autres.

«Pour les jeunes générations, ces personnalités sont devenues des modèles. Elles représentent des valeurs, une idendité un peu comme Che Guevara à son époque», explique François Jost. Autre facteur à prendre en compte dans la pérennité de ces images, la numérisation de l'image qui a, selon le spécialiste, «donné à ces symboles quelque chose de lisse et parfait.» Logiquement, on retrouve dans le classement établi par Forbes, Marylin Monroe, John Lennon ou encore Albert Einstein. Le podium composé de Michael Jackson et Elvis Presley est complété par le dessinateur Charles Schulz, créateur de la série Peanuts. L'homme, mort en 2000, s'apprête en effet à voir débarquer sur les écrans le film Snoopy et les Peanuts pour les fêtes de Noël .Les recettes autour de Schulz sont estimées à 40 millions de dollars sur l'année écoulée.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant