Monopoly fête ses 80 ans en glissant de vrais billets dans ses boîtes

le
1

Hasbro, société éditrice du jeu en France, consacre plus de 30.000 euros à cette opération sans précédent. Parmi les boîtes gagnantes, une seule contient plus de 20.000 euros.

Pour fêter les 80 ans du jeu Monopoly, une surprise de taille s'est glissée dans les boîtes du jeu star du groupe Hasbro: les férus du jeu de société pourront y retrouver dès ce lundi de véritables euros. «On avait envie de créer une opération spéciale pour cet anniversaire», affirme Florence Gaillard, chef de marque Monopoly chez Hasbro France. Nul besoin de tirer la carte «Chance» pour remporter la mise: les liasses de billets sont cachées dans 80 des 30.000 boîtes parmi les cinq principales éditions françaises commercialisées par la société Hasbro. La dernière déclinaison du Monopoly, le Vintage - lancée à l'occasion de l'anniversaire du jeu -, s'inspire de l'édition originale datée de 1935. Des pions représentés par des maisons et des hôtels en bois en passant par les cartes de propriété, tous les élements du jeu ont été reproduits à l'identique.

Une boîte à 20.000 euros

Pour préparer cette surprise, Hasbro a effectué un sondage auprès de ses clients pour connaître leur désir le plus fort en achetant une boîte de Monopoly. Comme on pouvait s'y attendres, «le rêve de la majorité des Français jouant au Monopoly est d'y retrouver de vrais billets en ouvrant une boîte de jeu», indique Florence Gaillard. Tant et si bien que le groupe a choisi de répondre favorablement aux souhaits des accros du Monoploy.

Dans le détail, Hasbro a décliné la surprise en trois lots «sous enveloppe» avoisinant la somme totale de 34.000 euros. Soixante-neuf boîtes contiendront une liasse de billets équivalent à 150 euros. Des liasses de billets équivalent à une somme de 300 euros ont été glissés dans dix autres lots. Le pactole se cachera dans une seule boîte: 20.580 euros, soit l'équivalent exact de la banque de Monopoly Classique! «Bref, on réalise le rêve des gens», résume la chef de marque. Pour toutes celles et ceux qui désireraient s'adonner au plaisir de jouer au Monopoly, pas de panique: les faux billets présents traditionnelement ont été glissés dans les boîtes.

Mener à bien cette opération inédite n'a pas été chose aisée. Mi-janvier, les 80 boîtes «gagnantes» ont été entreposées dans un lieu tenu secret à l'intérieur d'un atelier basé dans la région mosellane.«Il a fallu discrètement convoyer les billets», confie Florence Gaillard. La présence des vrais billets au sein des boîtes gagnantes a rendu imparfait leur filmage: les vrais billets font (très) légèrement gonflés le carton. Maître Patrice Wimmer, en charge du contrôle des boîtes, a dû trouver un moyen ingénu pour éliminer tout signe distinctif. Quant au poids, tous les tests l'ont montré: «La différence est marginale, à moins de venir avec une balance de précision au magasin», sourit Me Wimmer.

Un demi-million de boîtes vendues en France

Selon Hasbro, Monopoly reste le jeu de société préféré des Français «tout âge confondu». Créé en 1929 par un ingénieur américain au chômage et sans le sou après la crise de 29, le Monopoly est d'abord boudé par les sociétés de jeux, jugeant le concept «trop complexe». Commercialisé aux États-Unis dès 1935, le jeu de société est aujourd'hui vendu dans 114 pays et publié en 47 langues. Il s'en vend chaque année environ 500.000 boîtes sur le seul territoire français. Selon Hasbro, plus d'un milliard de personnes ont déjà joué au Monopoly qui demeure le jeu de société le plus vendu au monde.

«Les règles sont simples, tout le monde les connaît, tout le monde peut jouer, c'est fédérateur», décrypte Florence Gaillard. Le secret de la réussite du Monopoly résiderait également dans l'immuabilité de ses règles et de ses noms de rues parisiennes. Le jeu de société a connu des déclinaisons plus originales les unes que les autres. Les concepteurs ont rendu hommage aux villes françaises (Bordeaux, Nice, La Rochelle...), aux films américains (Star Wars et la Guerre des Étoiles) ou... chez McDonald's sous la forme d'un jeu à gratter. Les fans du jeu seront sollicités cette année pour élire les villes qui figureront sur le plateau de la prochaine édition du Monopoly Monde.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4358281 le lundi 2 fév 2015 à 15:42

    Attention à la législation sur les cadeaux ...!!