Monnaies : les grandes man½uvres ont commencé 

le
0
Le premier ministre chinois rejette les appels à une hausse rapide du yuan. »Une influente association prône un nouvel ordre monétaire

De notre correspondant à Bruxelles


Crédits photo : Petros Giannakouris/ASSOCIATED PRESS

Le mot «yuan» risque de n'être même pas prononcé. Pourtant, avec le sommet Europe-Asie ouvert lundi, l'offensive de charme d'un Wen Jiabao inflexible sur le fond, un Congrès américain qui se chauffe contre le «dumping» de Pékin et une présidence française qui veut faire du prochain G20 le tremplin d'une réforme internationale, le doute n'est guère permis: les grandes man½uvres ont commencé entre la monnaie chinoise, le roi dollar menacé et l'euro qui se cherche.

Le sujet est absent de l'ordre du jour du sommet à triple détente que l'UE organise avec l'Asie, la Corée du Sud et pour finir la Chine, jusqu'à demain à Bruxelles. Le premier ministre Wen l'a balayé d'entrée de jeu en plaidant pour des «taux de change relativement stables entre les principales monnaies de réserve». Une façon polie d'évacuer le sujet qui fâche: la dépréciation du yuan de prü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux