Monnaie scripturale : de quoi s'agit-il ?

le
0

La monnaie scripturale est aussi appelée monnaie de banque. Elle correspond aux écritures sur un compte bancaire et se distingue de la monnaie fiduciaire, avec pièces et billets.

Définition de la monnaie scripturale

On parle de monnaie scripturale ou encore de monnaie de dépôt ou monnaie de banque, lorsqu'il s'agit d'écriture sur un compte en banque. La monnaie scripturale circule grâce aux moyens de paiement dématérialisés tels que le virement bancaire, les règlements par carte bleue, les chèques ou encore les prélèvements. En pratique, on peut considérer que la monnaie scripturale représente la plus large part de la masse monétaire en circulation, puisqu'elle atteint 90% des échanges actuels. De fait, lors du dépôt d'espèces dans une banque, les billets donnent droit à une reconnaissance de dette de la banque. La monnaie se transforme en écriture de crédit et le compte bancaire se trouve augmenté de la somme déposée.

Monnaies scripturales et fiduciaires

La monnaie scripturale se distingue de la monnaie fiduciaire. Cette dernière correspondaux pièces et billets, auxquels est accordée une valeur déterminée : 5€, 10€, 50€, 200€... La monnaie fiduciaire peut se transformer en monnaie scripturale après dépôt à la banque.

La croissance de la monnaie scripturale

La monnaie de banque domine très largement les échanges financiers puisque 90% des paiements actuels se font par ce biais. Son évolution a été exponentielle au cours des trente dernières années, avec le développement du chéquier, du paiement par carte bancaire et par smartphone.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant