Mongolie : Les entraîneurs frondeurs suspendus

le
0
Mongolie : Les entraîneurs frondeurs suspendus
Mongolie : Les entraîneurs frondeurs suspendus

Après avoir protesté de manière particulière contre une décision arbitrale lors des Jeux Olympiques de Rio, deux entraîneurs mongols ont été suspendus pour trois ans.

L’image avait surpris autant qu’elle avait fait sourire. A l’occasion du tournoi olympique de lutte libre à Rio, lors du match pour la médaille de bronze des -65kg, les entraîneurs de Ganzorigiin Mandakhnaran ont protesté de manière virulente contre la décision des arbitres de pénaliser leur protégé qui, menant au score en fin de match, avait fait mine de danser autour de leur adversaire. Une pénalité qui a fait perdre au Mongol une médaille de bronze qui lui semblait promise. Face à ce qu’ils considèrent comme une injustice, les entraîneurs Tserenbaatar Tsogbayar et Byambarinchen Bayaraa avaient protesté de manière particulière : en se déshabillant pour lancer tout ce qu’ils avaient sous la main vers les arbitres. Un mois après les faits, United World Wrestling, la Fédération Internationale de lutte, a décidé de suspendre ces deux entraîneurs pour trois ans, soit jusqu’en août 2019 alors que la Fédération Mongole de lutte a écopé d’une amende de 50 000 francs suisses (45 800 euros).
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant