Monflanquin : les victimes témoignent

le
0
Amaury de Védrines, 32 ans, a été cloîtré pendant neuf mois par son « sauveur » Tilly.

L'un et l'autre se sont cognés au même mur, pendant dix ans. Amaury de Védrines était à l'intérieur de la prison mentale bâtie, selon la partie civile et l'accusation, par Thierry Tilly ; Jean Marchand, son oncle par alliance, avait été expulsé de la famille de son épouse Ghislaine, parce qu'il résistait à l'emprise du manipulateur présumé.

Amaury, né en 1980, raconte son histoire. Il se débat dans une adolescence tourmentée quand surgit Thierry Tilly. Ce dernier le subjugue - comme il subjugue dix autres membres de la famille - et devient son «confident». Diaboliquement pervers, il exploite ses secrets pour asservir Amaury qui, bientôt, croit que ses parents veulent l'empoisonner et qu'il est lui-même pédophile.

Séparé de sa s½ur et de leurs cousins, cloîtré pendant neuf mois, seul dans les bureaux d'une pseudo-association humanitaire à Londres, obligé de se laver à l'eau froide dans des toilettes infectes, Amaury envisage de se suicider et passe t

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant