Mondiaux de natation : des turbines auraient faussé les podiums

le
0
Mondiaux de natation : des turbines auraient faussé les podiums
Mondiaux de natation : des turbines auraient faussé les podiums

Un pavé dans la piscine du Palau Saint-Jordi de Barcelone. Et si les podiums des Championnats du monde de natation d'Espagne étaient faussés ? Selon des journalistes du «Monde», sur leur blog du monde.fr, des turbines, permettant le filtrage et le nettoyage de l'eau, auraient avantagé certains nageurs, sur les épreuves de 50 mètres principalement.

Erwan Le Duc et Henri Seckel se sont adressés au responsable de Myrtha Pools, l'entreprise qui a fourni le système et gère la maintenance du bassin des Mondiaux. Semblant «un peu embêté», Trevor Tiffany aurait en effet constaté des «curiosités chronométriques» également.

Dimanche, jour de clôture des épreuves, une source proche de l'équipe de France leur aurait confié que ces turbines étaient utilisées pour la première fois dans un championnat du monde. Le camp tricolore aurait d'ailleurs alerté la Fédération internationale ainsi que d'autres équipes au sujet d'une probable incidence sur la rapidité des nageurs selon leurs lignes d'eau.

Placées aux extrémités de la piscine, les turbines auraient eu pour effet de favoriser les nageurs des lignes 1, 2, 3 et 7 et 8. En cause ? Un courant tourbillonnant tout autour de la piscine qui aiderait les premières lignes dans un sens et les dernières lignes dans l'autre selon l'orientation du courant que provoque ce système.

Mais cet effet ne serait gênant que sur le 50 mètres, ne se nageant en effet que dans une seule longueur, de gauche à droite, «dans la mesure où certains athlètes nagent toute la longueur "contre le courant"».

Ce constat posserait par exemple problème pour le podium du 50 m nage libre messieurs, remporté par Cesar Cielo, ligne d'eau n°6, Vladimir Morozov, n°7, et George Bovell, n°8, surclassant ainsi le Français Florent Manaudou, champion olympique en titre de la discipline, grand favori, ayant concouru dans la ligne n°4 et fini 5ème.

La France a tout de même glané neuf médailles ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant