Mondiaux de natation. Bousquet: «A Kazan, je vais souffrir...»

le
0
Mondiaux de natation. Bousquet: «A Kazan, je vais souffrir...»
Mondiaux de natation. Bousquet: «A Kazan, je vais souffrir...»

De retour d'une longue blessure à l'épaule, Frédérick Bousquet, 34 ans, n'est pas parvenu à se qualifier pour les Mondiaux de Kazan. En attendant de plonger vers les Jeux de Rio, l'un de ses derniers objectifs, le nageur du CN Marseille s'offre malgré lui une parenthèse télévisuelle en Russie.

Vous étiez déjà consultant aux Euros de Berlin l'été dernier pour France Télévisions. Est-ce votre nouveau métier ?

Frédérick Bousquet. Je ne l'ai fait qu'une fois. C'est trop peu pour savoir si on aime ou pas. Je me suis régalé, les conditions étaient idéales et les gens joyeux et bienveillants. Après, il faut que je me fasse mon propre avis et ces Mondiaux me permettront d'en savoir un peu plus.

Les avez-vous préparés différemment ?

J'ai une certaine anxiété de refaire quelque chose que j'ai fait mais que je ne maîtrise pas. J'y vais avec des gants, je sais que ce n'est pas mon domaine. Je ne suis carrément pas à l'aise. Quand tu bosses à côté d'un Alexandre Boyon (NDLR: journaliste à France Télévisions), c'est comme si tu bossais avec Wikipedia. Tu penses un mot et il fait le paragraphe derrière. Du coup, c'est hyper simple. Si tu as quelque chose de pertinent à dire, tu le places, si tu t'embrouille il brode... J'ai un peu préparé car il y a des courses et des nageurs que je ne connais pas... et qui, soyons honnêtes, ne me passionnent pas ! Donc, si je n'ai rien à dire, je n'ai rien à dire. C'est mieux que dire des conneries...

Vous étiez demandeur ou on est venu vous chercher ?

Canal m'a approché peu de temps après les championnats de France de Limoges et cela a été une bonne manière pour moi de me revigorer un peu. De me dire: je vais peut-être pouvoir être utile.

Vous préparez-vous à un duel à distance avec France Télévisions (NDLR: qui a recruté le couple Philippe Lucas/Laure Manaudou) ?

(Rire) Pas du tout. Il n'y a pas de match à distance. C'est juste assez rigolo de se ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant