Mondiaux de judo : deux vice-champions pour la France

le
0
La judoka française Clarisse Agbegnenou, vice-championne du monde en moins de 63 kg.
La judoka française Clarisse Agbegnenou, vice-championne du monde en moins de 63 kg.

Loïc Pietri, médaillé d'argent, n'a pas réussi à accrocher son deuxième titre mondial en moins de 81 kg messieurs lors des Mondiaux 2015 de judo, jeudi à Astana. Pour le jour de son 25e anniversaire, il s'est laissé endormir en finale par le Japonais Takanori Nagase et s'est laissé immobiliser après une erreur de débutant. Pietri, qui a combattu avec un bandeau à moitié sur l'oeil gauche après avoir été blessé à l'arcade lors de sa demi-finale contre le Canadien Antoine Valois-Fortier, a glané sa 3e médaille mondiale.

En 2013, il s'était offert l'or et le bronze en 2014. Depuis les Championnats d'Europe en avril 2013, où il a glané le bronze, le Niçois est toujours monté sur le podium des grands rendez-vous, mondiaux et euros, pour collecter un total de 6 médailles. Takanori Nagase, 21 ans, a remporté sa première médaille mondiale en décrochant l'or. Le Canadien Antoine Valois-Fortier et le Brésilien Victor Penalber ont pris le bronze.

Agbegnenou déçue

Chez les femmes, Clarisse Agbegnenou a laissé filer son titre et s'est contentée de l'argent en moins de 63 kg dames. Face à la Slovène Tina Trstenjak, qu'elle avait battue lors de leurs trois dernières rencontres, elle a été sans solution sur une finale qui n'a pas été à la hauteur de la championne française. Agbegnenou avait pourtant réussi à dérouler tout au long de la journée, y compris en demi-finales face à sa grande copine, l'Israélienne Yarden...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant