Mondiaux 2019 : Le Qatar aurait payé le fils de Lamine Diack

le
0
Mondiaux 2019 : Le Qatar aurait payé le fils de Lamine Diack
Mondiaux 2019 : Le Qatar aurait payé le fils de Lamine Diack

Selon le quotidien Le Monde, des traces de virements provenant de Qatar Sports Investments vers une société appartenant au fils de Lamine Diack auraient été trouvées.

Les attributions des prochains championnats du monde d’athlétisme continuent de faire des vagues. Alors que pour l’édition 2021 qui aura lieu à Eugene, l’actuel président de l’Association Internationale des Fédérations d’Athlétisme (IAAF) est mis en cause pour conflit d’intérêt via son contrat personnel avec l’équipementier Nike, installé à Eugene, c’est cette fois l’attribution des Mondiaux 2019 à la capitale du Qatar, Doha, qui fait une nouvelle fois scandale. Alors que Lamine Diack et ses proches sont visés dans des affaires de corruption, des traces de virements suspects auraient été trouvées, de quoi remettre en cause la légitimité de l’attribution à Doha de l’organisation des Mondiaux dans trois ans.

2,5 millions d’euros versés par le Qatar au fils de Lamine Diack ?

L’ancien président de l’IAAF est mis en examen depuis plus d’un an pour corruption passive et blanchiment aggravé mais ces nouvelles preuves mettent également en cause un de ses fils. Selon le quotidien Le Monde, des traces de virements pour un total d’environ deux millions et demi d’euros ont été retrouvée et lien Qatar Sports Investments, le fonds souverain du Qatar qui est le propriétaire du Paris Saint-Germain, et la société Pamodzi Sports Consulting, spécialisée dans le marketing sportif, liée à l’IAAF et dont le directeur n’est autre que Papa Massata Diack, fils de Lamine Diack. Ce dernier était recherché par Interpol en début d’année à la demande des autorités françaises et a été interrogé par les autorités sénégalaises en février dernier. Ces virements sont datés des 13 octobre et 7 novembre 2011, soit trois ans avant l’obtention par Doha de l’organisation des Mondiaux 2019, après avoir perdu celle de l’édition 2017 face à Londres. L’athlétisme ne cesse d’être secoué par des scandales, soit de dopage, soit de corruption. Une spirale qui apparait de plus en plus comme sans fin...
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant