Mondial2014: Laurent Koscielny veut une défense solide à Madrid

le
0

CLAIREFONTAINE, Yvelines (Reuters) - Laurent Koscielny dirigera la défense française mardi en Espagne en compagnie de Mamadou Sakho et pour le joueur d'Arsenal, la clé pour espérer décrocher un résultat positif à Madrid sera que toute l'équipe les épaule derrière.

"On ne peut rivaliser avec cette équipe que si tout le monde fait des efforts. Il va falloir très bien défendre et chacun devra le faire", a prévenu l'ancien joueur du FC Lorient samedi, à trois jours du déplacement au Vicente-Calderon dans le cadre des éliminatoires du Mondial 2014.

"Il faudra défendre en bloc, pas seulement avec quatre défenseurs. On a un grand rôle à jouer là-dessus", a-t-il poursuivi.

La charnière Koscielny-Sakho a connu sa première sélection vendredi soir, lors de la défaite en match amical contre le Japon (1-0), le Gunner profitant de la suspension de Mapou Yanga-Mbiwa pour le match de Madrid pour se faire sa place en défense centrale.

A écouter Laurent Koscielny, les sensations furent plutôt bonnes et les deux joueurs ont travaillé certains automatismes en vue du rendez-vous de mardi.

"Ça s'est bien passé. On a beaucoup parlé et cela nous a mis à l'aise. Au niveau de la relance, on a été serein", a-t-il dit.

"C'est toujours important d'avoir un vécu avec son partenaire. Et cela nous a fait du bien pour pouvoir se préparer pour le match de mardi.

"D'un point de vue général, on a bien travaillé tous les quatre en défense. On s'est bien parlé, on a bien communiqué, les relances étaient propres et les latéraux ont essayé d'apporter au maximum sur le plan offensif."

La perspective d'affronter une équipe d'Espagne qui depuis l'Euro joue sans véritable attaquant n'effraie pas Laurent Koscielny.

Pour lui, il s'agira juste de s'adapter et de se parler en permanence.

"Cela fait pas mal de temps qu'ils jouent comme ça. Nous, on préfère toujours avoir un attaquant fixe en face de nous comme ça on sait quel joueur il faut marquer", a-t-il dit.

"Mais bon, si tout le monde se parle et accomplit son travail défensif, il n'y aura pas de problème."

Olivier Guillemain, édité par Julien Prétot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant