Mondial: un quart des internautes bloquent les pubs des matches sur MyTF1

le
0
Mondial: un quart des internautes bloquent les pubs des matches sur MyTF1
Mondial: un quart des internautes bloquent les pubs des matches sur MyTF1

Les grands matches du Mondial, outre leurs audiences record sur TF1, sont aussi très regardés en ligne sur PC, tablettes et mobiles, mais "25% des internautes qui regardent utilisent un logiciel qui enlève les publicités", a déploré mercredi Olivier Abecassis, directeur-général d?e-TF1.Lors du match France-Suisse, qui a attiré près de 17 millions de téléspectateurs sur TF1 le 18 juin, un million d'internautes ont aussi regardé sur le site ou l'appli MyTF1, a-t-il souligné devant les sénateurs du groupe d?étude Médias et Nouvelles technologies du Sénat. "Mais 25% des internautes qui nous regardent utilisent un logiciel qui enlève la publicité", a-t-il relevé. "Les matches sont aussi diffusés en ligne, financés par la publicité. Mais il y a des acteurs qui développent des solutions qui font disparaître la publicité et donc la capacité de financer. Cela devient un problème majeur car quand on diffuse un événement qui coûte beaucoup d'argent sans pouvoir le monétiser, on le met en danger", a poursuivi Olivier Abecassis."Si on met de la publicité, ce n'est pas pour embêter les téléspectateurs. La publicité a une fonction pour les annonceurs et elle nous permet d'acquérir des événements à plusieurs dizaines de millions d'euros. Si on enlève la publicité, plus personne ne paiera ces montants-là", a-t-il déclaré à l'AFP en marge de la table-ronde. "Ce n'est pas un hasard si tous les matches de foot, en dehors du Mondial, sont passés sur des chaînes payantes. C'est une forme de piratage. Nous allons trouver la solution pour répondre à ce problème", a conclu M. Abecassis.Les spots télé sont proposés au prix fort (185.000 à 350.000 euros, selon les matches) mais aussi les vidéos publicitaires avant et pendant les matches en direct sur internet : entre 70.000 et 250.000 euros, a relevé Philippe Nouchi, directeur de l'expertise média de VivaKi Exchange (groupe Publicis). ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant