Mondial: le toit du stade de Brasilia Mané-Garrincha fuit

le
0
AU BRÉSIL, LE TOIT DU STADE LE PLUS CHER DU MONDIAL FUIT
AU BRÉSIL, LE TOIT DU STADE LE PLUS CHER DU MONDIAL FUIT

SAO PAULO (Reuters) - Moins de huit mois après son inauguration, le plus onéreux des 12 stades construits ou rénovés en vue de la Coupe du monde de football de 2014, au Brésil, a un toit qui fuit, ont annoncé mardi les exploitants publics du site.

Lors d'un match qui a eu lieu au cours du week-end, la pluie a traversé certaines parties du toit du Stade national de Brasilia Mané-Garrincha, et des médias locaux ont montré des images de gradins entiers mouillés.

"Vu qu'il s'agit d'un stade nouveau, grandiose et complexe, on est encore en train de corriger et de tester des points mineurs, mais rien ne compromet en l'état le fonctionnement du stade et des événements qui y ont lieu", a déclaré Secopa, l'agence du gouvernement local chargée de gérer le site.

La reconstruction intégrale du stade, située dans la capitale Brasilia, a coûté plus de 1,2 milliard de réaux (372 millions d'euros). Il doit accueillir six matches du Mondial 2014, dont un quart de finales et celui pour la troisième place.

Andrew Downie; Julien Dury pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant