Mondial: le rival des Bleus n'aura pas le sourire, dit Deschamps

le
0
DIDIER DESCHAMPS PENSE QU'AFFRONTER LA FRANCE NE SERA PAS UN CADEAU EN BARRAGES DU MONDIAL
DIDIER DESCHAMPS PENSE QU'AFFRONTER LA FRANCE NE SERA PAS UN CADEAU EN BARRAGES DU MONDIAL

CLAIREFONTAINE, Yvelines (Reuters) - L'équipe de France a peu de chances d'être tête de série lors des barrages pour la Coupe du monde 2014 qu'elle est presque certaine de devoir disputer mais aucun adversaire ne se réjouira de l'affronter, estime Didier Deschamps.

Des huit équipes virtuellement qualifiées pour les barrages de la zone Europe, l'équipe de France est actuellement cinquième au classement Fifa qui déterminera quelles sont les quatre nations "protégées" au tirage.

Ses chances d'entrer dans les quatre premiers d'ici mardi soir sont maigres - il faudrait tout à la fois qu'elle batte la Finlande, que la Suède perde chez elle contre l'Allemagne et que l'Ukraine soit défaite à Saint-Marin.

Pour l'heure, ses rivaux sont potentiellement le Portugal, la Grèce, la Croatie et la Suède. Mais Didier Deschamps tâchait de relativiser, samedi, la perspective de devoir affronter les coéquipiers de Cristiano Ronaldo ou ceux du Parisien Zlatan Ibrahimovic.

"Tête de série, ça n'assure rien, si ce n'est d'éviter ceux qui sont supposés être les plus forts sur le papier", a-t-il dit à Clairefontaine, en conférence de presse. "Mais l'équipe qui prendra l'équipe de France au tirage, je ne pense pas qu'elle aura le sourire non plus."

Interrogé sur les propos de Ronaldo, qui voudrait éviter l'équipe de France, il lui a renvoyé le compliment : "Je ne pourrais pas dire que j'espère avoir le Portugal non plus."

S'il n'a pas livré de préférence, Didier Deschamps s'est sorti du débat par une pirouette qui renvoie les Bleus à leur objectif, aller au Brésil.

"A forme égale, (le meilleur tirage) c'est l'équipe qu'on pourra battre et éliminer. De toute façon, quelle qu'elle soit, il faudra qu'on passe."

Gregory Blachier, édité par Simon Carraud

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant