Mondial: la France mate la Géorgie et double l'Espagne

le
0
LA FRANCE MATE LA GÉORGIE
LA FRANCE MATE LA GÉORGIE

par Olivier Guillemain

SAINT-DENIS, Seine-Saint-Denis (Reuters) - L'équipe de France a préparé vendredi de la meilleure des manières son rendez-vous contre l'Espagne en ne faisant qu'une bouchée de la Géorgie (3-1) et en voyant de loin son rival du groupe I trébucher à domicile contre la Finlande (1-1).

Ces deux résultats signifient que les Bleus sont désormais seuls en tête de leur poule de qualification pour le Mondial 2014 avec dix points, soit deux longueurs d'avance sur les champions du monde et doubles champions d'Europe.

Cette petite marge permettra aux hommes de Didier Deschamps d'envisager plus sereinement le choc face à l'Espagne, mardi, dans un match aux allures de finale pour décrocher le seul ticket directement qualificatif pour la prochaine Coupe du monde.

Le sélectionneur a néanmoins relativisé l'avantage de son équipe, prévenant que le chamboulement du classement ne changerait sans doute rien pour les champions du monde et d'Europe.

"L'Espagne venait pour gagner de toute façon", a-t-il dit en conférence de presse.

"Ils viendront avec les mêmes intentions qu'ils avaient avant de jouer la Finlande. Qu'ils jouent à domicile ou à l'extérieur, ils partent avec ces intentions-là et peu importe l'adversaire."

Avant de s'avérer parfaite - même si Didier Deschamps a aussi regretté le but pris en seconde période -, la soirée des Bleus a été quelque peu laborieuse, en témoigne l'ouverture du score tardive par Olivier Giroud (45e+1).

Mais après ce but libérateur, l'équipe de France a déroulé et Mathieu Valbuena (47e) puis Franck Ribéry (61e) l'ont rendue plus douce malgré la fraîcheur de l'air de Saint-Denis et la réduction du score d'Alexander Kobakhidze (71e).

Les débuts plutôt convaincants de Raphaël Varane et Paul Pogba en sélection ont aussi participé de la réussite de cette soirée même si le scénario auquel s'attendaient les Bleus s'est bien produit en première période.

GIROUD A TOUT DÉBLOQUÉ

Bien regroupés derrière et prêts à encaisser tous les coups de boutoir français, les Géorgiens ont regardé longtemps les hommes de Didier Deschamps se casser les dents sur leur défense à neuf joueurs.

A ce petit jeu, les Bleus ont trouvé une barre transversale grâce à Franck Ribéry (6e) mais aussi, et souvent, les gants du gardien adverse ou les tribunes du Stade de France, la faute à une paire d'attaquants Karim Benzema-Olivier Giroud trop maladroite et gourmande.

Mise en danger à deux reprises sur des actions menées en contre, l'équipe de France s'est aussi fait quelques frayeurs. Mais son capitaine Hugo Lloris a su rester vigilant.

Incapables de faire sauter le coffre-fort géorgien, les Bleus ont fini par trouver la solution sur un coup de pied arrêté, juste avant la pause.

A la réception d'un coup franc tiré côté droit par Mathieu Valbuena, Giroud a fait preuve cette fois-ci de suffisamment de réalisme pour placer une tête décroisée imparable pour Giorgi Loria et marquer ainsi son troisième but en sélection (45e+1).

Sans doute libérés par cette ouverture du score, les Bleus ont doublé la mise dès le retour des vestiaires sur une superbe demi-volée à l'entrée de la surface de Mathieu Valbuena, bien servi dans l'axe par Franck Ribéry (47e).

Le même duo a remis ça à peine 14 minutes plus tard mais dans des rôles inversés.

Idéalement lancé côté gauche par une longue transversale du Marseillais, l'attaquant du Bayern s'en est allé éliminer un défenseur géorgien avant de décocher une frappe à ras de terre frôlant la base du poteau droit (61e).

Sereins, peut-être trop, les Bleus ont encaissé un but dix minutes plus tard au terme d'une partie de billard dans la surface de réparation conclue à bout portant par Kobakhidze (71e).

Mais cette réaction d'orgueil géorgienne, trop tardive, ne fut pas suffisante pour inquiéter les Bleus et surtout pour gâcher leur belle soirée.

Edité par Simon Carraud

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant