Mondial: la France affrontera l'Ukraine en barrages

le
0
LA FRANCE FACE À L'UKRAINE EN BARRAGES DU MONDIAL
LA FRANCE FACE À L'UKRAINE EN BARRAGES DU MONDIAL

par Mike Collett

ZURICH (Reuters) - Plutôt épargnée par le tirage au sort, l'équipe de France affrontera l'Ukraine en barrages du Mondial 2014 et ne croisera donc pas la route du Portugal qui faisait figure d'épouvantail de la zone Europe.

Les Bleus auront en outre le privilège de jouer le match retour en France le 19 novembre, quatre jours après l'aller en Ukraine.

Mais ce tirage favorable, effectué lundi au siège de la Fifa à Zurich, n'offre aucune garantie. En 2009, la France avait dû attendre un but entaché d'une main de Thierry Henry contre la modeste Irlande pour arracher sa qualification.

Les chiffres invitent toutefois à l'optimisme pour les supporters de l'équipe de France, qui n'a jamais perdu contre l'Ukraine en sept rencontres et reste sur une victoire facile (2-0) lors de l'Euro 2012.

Et les Ukrainiens n'ont jusqu'à présent participé qu'à une Coupe du monde, en 2006. Ils avaient alors atteint les quarts de finale.

Les joueurs de Didier Deschamps peuvent également se rassurer en se disant qu'ils ont hérité de la nation la moins bien classée à la Fifa parmi les têtes de série des barrages - 20e -, derrière la Grèce, la Croatie et le Portugal.

"Ça ne sera pas simple non plus face à cette équipe d'Ukraine qui reste sur sept matches sans défaite. C'est une équipe qui prend très peu de buts. Ça va être un long déplacement pour nous", a dit le sélectionneur sur Eurosport.

"En quatre jours, tout va se décider pour notre avenir. Il faudra beaucoup de confiance mais aussi beaucoup de respect pour l'Ukraine", a ajouté Didier Deschamps, satisfait, a-t-il dit, de jouer le retour à domicile.

Ces deux matches à venir l'obligeront à étudier une équipe d'Ukraine plutôt méconnue à l'exception de quelques joueurs comme le milieu du Dynamo Kiev Andriy Yarmolenko ou l'ancien milieu du Bayern Munich Anatoly Timochtchouk.

DUEL RONALDO - IBRAHIMOVIC

"Je vais me plonger avec mon staff dans le visionnage", a déclaré le patron des Bleus devant les caméras de l'Equipe 21. "On va mettre des visages sur cet adversaire et faire en sorte d'avoir le maximum d'informations."

Il n'y aura donc pas de duel Franck Ribéry - Cristiano Ronaldo mais un rendez-vous entre l'ailier portugais et l'attaquant suédois du Paris Saint-Germain Zlatan Ibrahimovic.

Les Portugais accueilleront les Scandinaves à l'aller avant de faire le voyage dans le Nord de l'Europe le 19 novembre.

"La Suède va nous poser beaucoup de problèmes lors des deux matches qui seront équilibrés. Ils ont l'un des meilleurs attaquants du monde, mais ils sont aussi forts collectivement", a commenté le sélectionneur portugais, Paulo Bento, dans un e-mail adressé à Reuters.

Les deux autres affiches des barrages opposeront la Grèce à la Roumanie et l'Islande à la Croatie.

De ces quatre confrontations sortiront les derniers qualifiés européens pour le Brésil, qui s'ajouteront aux neuf premiers, dont l'Italie, l'Espagne, les Pays-Bas, l'Angleterre ou encore la Belgique.

Au total, 32 pays participeront à la compétition, en juin et juillet prochains.

Simon Carraud pour le service français, édité par Julien Prétot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant