Mondial: la Fifa veut rassurante après des violences au Brésil

le
0

SAO PAULO (Reuters) - La Fifa a assuré lundi qu'il n'y aurait pas de problème de sécurité durant la Coupe du monde l'an prochain au Brésil, au lendemain de violentes bagarres entre des dizaines de supporters lors d'un match de championnat.

Trois personnes ont été grièvement blessées lors de ces bagarres entre supporters de l'Atletico Paranaense et du Vasco de Gama. Le match a été interrompu pendant plus d'une heure.

"Pour un pays qui accueille la Coupe du monde l'an prochain, c'est très triste", a témoigné Alessandro, gardien du Vasco. "Le stade n'est pas sûr. De ce qu'on a pu voir, les supporters n'étaient pas isolés les uns des autres."

Selon un expert de la violence dans le football, le sociologue Mauricio Murad, au moins 30 personnes ont été tuées dans des incidents à l'intérieur et aux abords de stades au Brésil cette année, sept de plus que l'an dernier.

La Fifa a tenu à souligner que de tels incidents ne devraient pas se produire dans les 12 stades qui abriteront des rencontres du Mondial 2014.

"Pour la Coupe du monde 2014, des mesures de sécurité très strictes ont été mises en place dans le cadre des opérations entre forces de sécurité publiques et privées pour assurer la sécurité des supporters, des joueurs et des gens qui participent à l'évènement", dit la Fifa dans un communiqué.

"Ces mesures ont très bien fonctionné pendant la Coupe des Confédérations (qui a eu lieu au Brésil l'été dernier, NDLR) et reposent sur celles mises en place lors des précédentes éditions de la Coupe du monde", ajoute la Fifa.

Andrew Downie; Clémence Apetogbor pour le service français, édité par Olivier Guillemain et Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant