Mondial: la chance au tirage pour les Bleus

le
0
LA FRANCE DANS LE GROUPE DE LA SUISSE, DU HONDURAS ET DE L?ÉQUATEUR AU MONDIAL
LA FRANCE DANS LE GROUPE DE LA SUISSE, DU HONDURAS ET DE L?ÉQUATEUR AU MONDIAL

COSTA DO SAUIPE (Reuters) - Le tirage au sort de la Coupe du monde 2014 a été clément avec l'équipe de France qui a hérité vendredi de la Suisse, du Honduras et de l'Equateur au premier tour.

Les Bleus disputeront leur premier match le dimanche 15 juin contre le Honduras à Porto Alegre. Suivront la Suisse le vendredi 20 juin et l'Equateur le mercredi 25.

Les deux favoris, le Brésil et l'Espagne, auront la partie plus difficile lors de la phase de groupes, avec le Cameroun, le Mexique et la Croatie pour le pays hôte et les Pays-Bas, le Chili et à l'Australie pour le tenant du titre.

Le groupe D, celui de l'Angleterre, de l'Italie, de l'Uruguay - trois anciens champions du monde - et du Costa Rica sera également relevé, tout comme le G, avec l'Allemagne, le Portugal, le Ghana et les Etats-Unis.

La France, moins bien classé des pays européens, aurait pu avoir moins de chance. Mais la formule originale du tirage - un pot de neuf Européens dont a été retirée une équipe en début de cérémonie pour basculer dans le pot 2, avait déjà préservé ses intérêts.

Finalement placée dans le groupe E, elle ne trouvera pas de favoris sur sa route avant au moins les huitièmes de finale si elle se qualifie. Et si elle évite l'Argentine, elle aura face à elle une des trois autres équipes du groupe F - Bosnie-Herzégovine, Iran et Nigeria, le champion d'Afrique.

"Honnêtement, vu les poules qu'il y a, on s'en sort quand même pas trop mal, il faut être sincère", a reconnu le milieu de terrain de Lille et des Bleus Rio Mavuba sur la chaîne TMC.

"Après nos expériences passées contre des équipes supposées plus faibles, il faudra faire attention. Maintenant, on fait figure de favori dans ce groupe, il va falloir assumer ce statut-là. En France on est toujours plus fort quand on est dos au mur."

"ON RESTE DANS LE CAMP DE BASE PRÉVU"

Mavuba a la mémoire des trois derniers Mondiaux, où les Bleus n'ont jamais brillé en poules malgré des tirages déjà clément.

En 2006, opposée à la Suisse, à la Corée du Sud et au Togo et, un tirage largement à sa portée, la France avait attendu le troisième match pour s'imposer et se qualifier. C'est sa seule victoire sur les trois dernières Coupe du monde.

Quatre ans auparavant, elle avait été éliminée d'un groupe avec le Sénégal, l'Uruguay et le Danemark alors qu'elle était championne du monde en titre. Au dernier Mondial, en 2010, elle n'a battu ni l'Uruguay, ni le Mexique, ni l'Afrique du Sud.

Comme Rio Mavuba, d'autres joueurs sont apparus soulagés à l'image d'Olivier Giroud qui a parlé d'un tirage "plutôt clément" alors que Yohan Cabaye a estimé que "ç'aurait pu être pire".

Le sélectionneur, Didier Deschamps, a évité tout triomphalisme, à un peu plus de six mois du début de la compétition.

"Cela aurait pu être plus compliqué", a-t-il dit. "On va rencontrer deux équipes après qu'on connaît moins (l'Equateur et le Honduras). Evidemment, cela aura une influence sur nos prochains adversaires dans les matches amicaux où on jouera certainement une équipe sud-américaine."

"Au delà des adversaires, on ne joue pas dans les villes tout au nord, avec des distances importantes, beaucoup d'humidité", a poursuivi Didier Deschamps. "On reste dans le camp de base qu'on avait prévu", à Ribeirao Preto, à un peu plus de 300 km de Sao Paulo.

Trente-deux pays participeront à la compétition, du 12 juin au 13 juillet.

Simon Carraud pour le service français, édité par Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant