Mondial féminin : Philippe Bergeroo, homme à femmes !

le
0
Philippe Bergeroo est à la tête des Bleues depuis juillet 2013.
Philippe Bergeroo est à la tête des Bleues depuis juillet 2013.

La route peut être longue jusqu?au poste de sélectionneur national. Et les années passées dans l?ombre à rouler sa bosse au sein de l?appareil fédéral ne suffisent parfois jamais à décrocher le strapontin espéré. Cette réflexion a peut-être traversé l?esprit de Philippe Bergeroo en juillet 2013, lorsque Noël Le Graët lui a suggéré de reprendre en main les Bleues. Aujourd?hui, l?ancien gardien de but semble épanoui dans un rôle auquel il ne semblait pas forcément destiné.

La FFF en trame de fond

Comme la majorité de ses collègues sélectionneurs français, Philippe Bergeroo a fait ses classes au sein de la Direction technique nationale (DTN). Il est issu d?une génération d?anciens joueurs, nés dans les années 1950, souvent anciens internationaux tricolores et qui ont concrétisé leur désir de devenir entraîneur via les structures nationales. À l?image de Raymond Domenech, Pierre Mankowski (actuel sélectionneur des Espoirs) ou Francis Smerecki (actuel sélectionneur des U20).

Malgré le jeu de chaises musicales organisé qui s?opère dans les structures fédérales depuis plus d?une décennie, récupérer la sélection féminine n?avait rien d?un cadeau pour Bergeroo. Lorsqu?il accepte de les prendre en charge, en 2013, les Bleues sortent de six années passées sous la direction de Bruno Bini. Ce dernier pratiquait certes un management atypique, parfois contesté en interne, mais il a...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant