Mondial féminin : les primes des Bleues

le
1
Mondial féminin : les primes des Bleues
Mondial féminin : les primes des Bleues

Dès qu'on évoque la question, la même réponse fuse : « L'argent n'est pas notre moteur. » On veut bien les croire, même si le sujet est aussi tabou pour les filles que chez les garçons. Si les Bleues clament haut et fort leur envie d'être championnes du monde le 5 juillet, c'est pour s'offrir enfin un titre et marquer l'histoire du football féminin français. Bien parties pour se qualifier pour les 8es après leur succès (1-0) contre l'Angleterre mardi, elles auront aussi tout de même droit à leurs primes. Selon nos informations, chacune des 23 sélectionnées sera assurée de toucher 30 000 € en cas de titre. Soit l'équivalent de deux mois de salaire brut pour les mieux payées du groupe. Sachant que la grande majorité émarge entre 5 000 et 10 000 €, voire beaucoup moins pour les plus jeunes. Une défaite en finale leur rapporterait 20 000 €, contre 15 000 € en demi-finale, 10 000 € en quarts et 5 000 € en 8e de finale. Le barème a été négocié directement avec le président de la Fédération française de football (FFF), Noël Le Graët, qui l'a validé auprès des joueuses lors de son arrivée au Canada lundi. Certes, le football féminin ne génère pas du tout le même business que son homologue masculin, mais on est bien loin de primes allouées aux Bleus de Didier Deschamps lors de la Coupe du monde au Brésil l'an dernier. Après leur élimination en quarts de finale, ils avaient perçu 93 000 € par personne. Le chiffre se serait élevé à 145 000 € en cas de 3e place, 165 000 € pour la finale et 230 000 € s'ils avaient décroché le titre. Pour éviter de voir rejaillir le spectre du scandale du Mondial sud-africain en 2010 et mettre fin à l'inflation, Le Graët avait décidé d'allouer aux sélectionnés et aux membres du staff 30 % des dotations fournies par la Fifa pour la compétition en fonction du parcours, de 5,8 M€ pour chaque nation qualifiée à 25,5 M€ pour le vainqueur.

A titre de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pichou59 le jeudi 11 juin 2015 à 08:12

    quelle honte cette disparité de rémunération entre les mecs et les filles!!!!! pourtant il y a un beau pactole à la FIFA!!!